Plouvien est une commune rurale du département du Finistère. Elle se situe à 17km au nord de Brest dans le Pays des Abers.

Mise à jour le 05/08/2022.

Des informations sur Plouvien

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Plabennec
Intercommunalité : CC du Pays des Abers

Pays historique : Le Léon
Pays traditionnel : Le Bas-Léon

Gentilé : Plouviennois, Plouviennoises
Population : 3 832 hab. (fleche verte 2019) – 3 766 hab. (2017)
Superficie : 33,70 km²
Densité : 114 hab./km²

Adresse de la Mairie : 1 Place de la Mairie, 29860 Plouvien
Site internet : www.plouvien.fr

Communes limitrophes : LannilisPlouguerneauKernilisLoc-BrévalairePlabennecBourg-BlancCoat-MéalTréglonou

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Plouvien

Le nom de la localité est attesté sous les formes Plebs Vyon (en 1206), Ploeyon (en 1218), Plebeion (en 1263), Ploeyon (au XIVe siècle), Ploeyen (en 1467), Ploeyon (en 1481), Ploeguyon (en 1501), Plouyen (en 1664 et en 1751), Guicuien (en 1681).

Plouvien vient du breton ploe, paroisse et de saint Gwien.

En breton, la commune se nomme Plouvien.

Histoire de la commune de Plouvien

Les plus anciennes traces de présence humaines révélées dans la commune sont celles laissées par les tumuli, sépultures de l’âge du bronze. Des débris de poteries et des noms de lieux marquent le passage de la civilisation gallo-romaine. Vers le VIe siècle, la paroisse est fondé par saint Gwien.

Le Moyen-Âge est marqué par l’érection de la chapelle Saint-Jaoua et d’une commanderie de l’ordre hospitalier de Saint Jean de Jérusalem. Au début du XVIe siècle, une épidémie de peste décime une grande partie de la population, puis les années 1661 et 1662 sont marquées par une importante disette, qui entraîne l’augmentation des prix du froment, du seigle, du blé noir et de l’avoine. Plouvien, pays de moulins, en subit de graves conséquences. Neuf ans plus tard, deux violents orages emportent tous les moulins situés sur l’Aber-Benoît. Le XVIIe siècle se clôt par une épidémie de typhus en 1695.

Pendant la révolution, suite à la conscription par tirage au sort, à l’obligation faite au clergé de prêter serment à la Constitution et à la confiscation des biens de l’Église par l’État, de nombreuses escarmouches et manifestations de colère ont lieu, suivies d’emprisonnements.

Au début du XXe siècle, Plouvien tire toujours sa richesse de l’exploitation des terres cultivables et de l’activité de ses nombreux moulins. Les 2 000 chevaux dénombrés dans la commune à la veille de la Seconde Guerre mondiale sont un signe de richesse. La foire aux poulains qui a lieu chaque deuxième samedi de juillet est si renommée que l’on y vient du centre du Finistère.

En août 1944, les allemands en déroute combattent leur poursuivants américains à Plouvien. La bataille dure plusieurs jours, et le bilan des morts se monte à 30 américains, 300 allemands et 33 Plouviennois.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, l’activité des moulins périclite, et le nombre des exploitations agricoles diminue. Mais les activités agroalimentaires se développent, l’agriculture se spécialise dans l’élevage du porc, la production laitière, et l’artisanat se développe, tandis que la population est en augmentation constante.

Entrée du bourg de Plouvien avec l'église Saint-Pierre et Saint-Paul.
Entrée du bourg de Plouvien avec l’église Saint-Pierre et Saint-Paul. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Plouvien

Blason de la commune de Plouvien.
Blason de la commune de Plouvien.

Description
D’or au lion morné de sable couronné d’or, tenant une crosse de même chargée en pointe de la lettre P capitale d’argent, au chef componé d’argent et de gueules de six pièces.
Source : wikipedia.org





Situation géographique

Catégories : Non classé