Auray est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Haut-Vannetais. Elle se situe à 43 km à l’est de la ville de Lorient.

Des informations sur Auray

Département : Morbihan
Arrondissement : Lorient
Canton : Auray
Intercommunalité : Auray Quiberon Terre Atlantique

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Haut-Vannetais

Gentillé : Alréens, Alréennes
Population : 13 627 hab. (2017)
Densité : 1 972 hab./km²
Superficie : 6,91 km²

Adresse de la mairie : 100 Place de la République, 56400 Auray
Site internet : www.auray.fr

Communes limitrophes : Brec’hPluneretCrac’h

Toponymie d’Auray

L’origine du nom vient très vraisemblablement d’un nom d’homme que l’on a reproché de celui de saint Herlé, fondateur de la paroisse de Ploaré (aujourd’hui en Douarnenez) mentionnée sous la forme Ploealre en 1468, mais cette identification est très hasardeuse. Il s’agit plus vraisemblablement d’un composé où l’on trouve la racine al, nourrir, nourricier, et un second élément non identifié. En tout état de cause, l’hypothèse souvent annoncée d’un nom latin, aula regia, la cour royale, est contredite par les formes les plus anciennes.

En breton, la commune se nomme An Alre.

Histoire de la commune d’Auray

Née de la rencontre de la terre et de la mer, la cité d’Auray va être au fil des siècles l’objet de convoitises. Envahie, assaillie, elle va se relever des pires outrages avec, pour commencer, les ravages normands qui ruinent la motte féodale érigée au Ve siècle par les Bretons.

Au XIIIe siècle, le bourg est déjà de belle taille puisque les textes signalent la cohue, et la ville prospère sans qu’il soit jugé nécessaire de la fortifier.

Ses barrières mobiles font d’elle une proie facile pendant la guerre de Succession qui se dénoue ici avec la mort de Charles de Blois.

Tiraillée entre l’Angleterre et la France, Auray est de toutes les batailles jusqu’à l’union de la Bretagne à la France en 1532. Plus tard, ligueurs et Espagnols lui font chèrement payer leur protection.

Et si Auray entame avec enthousiasme les premiers hymnes révolutionnaires, elle déchante vite. Le pain manque, les prisons sont bondées. Les chouans, réunis autour de Georges Cadoudal, l’enfant du pays, se soulèvent et provoquent la panique. La paix revenue, la vie reprend son cours.

À la fin du XIXe siècle, le port d’Auray, particulièrement actif aux XVIIe et XVIIIe siècles, connaît un irrémédiable déclin face au développement du réseau routier et ferroviaire. La gare, inaugurée en 1862, donne naissance à un nouveau quartier et marque l’entrée dans l’ère industrielle.

De ces siècles passés, chargés d’histoire, Auray a gardé de nombreux vestiges qui font tout son charme et son succès.

Le port de Saint-Goustan sur la commune d'Auray au début des années 1900.
Le port de Saint-Goustan sur la commune d’Auray au début des années 1900.

Blason de la commune d’Auray

Blason de la ville d'Auray.
Blason de la ville d’Auray.

Description
De gueules à une hermine passante au naturel, colletée d’une écharpe flottante d’hermine, au chef cousu de France.
Source : wikipedia.org






Situation géographique

Catégories : Non classé