Inguiniel est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais en Pourlet. Elle se situe à 33 km au nord de la ville de Lorient.

Des informations sur Inguiniel

Département : Morbihan
Arrondissement : Lorient
Canton : Guidel
Intercommunalité : Lorient Agglomération

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Pourlet

Gentillé : Inguinielois, Inguinieloises
Population : 2 158 hab. (2017)
Densité : 42 hab./km²
Superficie : 51,4 km²

Adresse de la mairie : 1 Rue Louis le Moenic, 56240 Inguiniel
Site internet : www.inguiniel.fr

Communes limitrophes : KernasclédenLignolPersquenBudryLanvaudanPlouayBerné

Toponymie d’Inguiniel

L’origine du nom est citée la première fois sous le nom d’Ynguyniel en 1280. Le bourg étant situé sur une hauteur, ce nom comportait peut-être initialement le radical din indiquant un lieu fortifié, par exemple din-ewl, ancienne forme de Dinéault en Cornouaille. Les bretonnants prononçant En Ignel, le d de din aurait ainsi disparu.

En breton, la commune se nomme An Ignel.

Histoire de la commune d’Inguiniel

Le site est occupé dès l’âge du fer. Un village gaulois se déploie à Kervern-Teignousse environ un siècle avant notre ère. L’étendue du territoire tendrait à prouver que Inguiniel a été très tôt érigé en paroisse dédiée à saint Alban. Elle est signalée dès 1280 dans les archives de l’abbaye de la joie.

Au XVIe siècle, la paroisse compte sept frairies. En 1756, elle en compte encore quatre, hors du bourg, et les seigneuries de Brézéhan, Coëtizec, Le Glent, Kermarquer, Kermand, Kermonac’h, Kerven et Localven.

En 1790, Inguiniel devient commune du canton de Bubry et du district d’Hennebont. Les incursions de la chouannerie sont nombreuses. Le recteur, refusant le serment schismatique, est envoyé en prison. En 1800, Inguiniel est rattaché à l’arrondissement de Lorient et en 1801 au canton de Plouay.

Le château de Kerascouët est un important lieu de la résistance morbihannaise pendant l’occupation allemande.

Situation géographique

Catégories : Non classé