Lanildut est une commune littorale du Finistère situé au Nord du département. C’est le plus grand port européen pour la récolte du goémon.

Mise à jour le 05/08/2022.

Des informations sur Lanildut

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Saint-Renan
Intercommunalité : CC de Pays d’Iroise

Pays historique : Le Léon
Pays traditionnel : Le Bas-Léon

Gentilé : Lanildutiens, Lanildutiennes
Population : 957 hab. (fleche verte 2019) – 956 hab. (2017)
Densité : 164 hab./km²
Superficie : 5,82 km²

Adresse de la mairie : 35, route Aber Ildut – 29840 Lanildut
Site internet : www.lanildut.fr

Communes limitrophes : PorspoderPlourinBrélèsPlouarzelLampaul-Plouarzel

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Lanildut

Le nom de la localité est attesté sous les formes Lanildu en 1427 et Lannildut en 1446.
Lanildut vient du breton lann, ermitage et de Ildut qui en est le saint fondateur. en effet, c’est au Ve siècle que Saint Ildut aborda la côte de l’Aber-Ildut en provenance du Pays de Galles.
En breton, la commune se nomme Lannildud.

Histoire de la commune de Lanildut

Bien que la commune ne présente pas de vestiges de la préhistoire ou de l’antiquité, la découverte d’une statuette en bronze représentant un bovidé agenouillé semble attester la présence de navigateurs venus sur ses côtes.

L’origine de Lanildut semble se confondre avec la création d’un ermitage dédié à saint Ildut, probablement à l’emplacement de l’église actuelle. Démembrement sans doute tardif de la paroisse primitive de Plourin, Lanildut abritait le siège de la seigneurie de Gouerbian, l’une des plus importantes de la région.

Dès le Moyen-Âge, l’Aber-Ildut, abri naturel exceptionnel protégé des coups de vents, connaît une intense activité maritime, qui se confirme au XVIIe et XVIIIe siècles avec l’essor des armateurs, dont de nombreuses demeures subsistent.

Au XIXe siècle, l’activité internationale diminue en raison de l’augmentation du tonnage des vapeurs qui leur interdit l’accès au port. En 1869, la réunion de la partie ouest de la commune à Lanildut, jusque-là rattachée à Porspoder, lui permet de s’ouvrir davantage sur la mer.

Lanildut est connu pour son granit, principalement exploité au XIXe siècle, qui lui procure une forte activité économique jusqu’à l’entre-deux-guerres.

La port de Lanildut (29) à marée basse.
La port de Lanildut (29) à marée basse. Carte postale du début du XXe siècle.

Le patrimoine de Lanildut

La chapelle Saint-Gildas à Lanildut.
La chapelle Saint-Gildas.

La chapelle Saint-Gildas
1840
Granit
Cet édifice de plan rectangulaire, reconstruit en 1840, jouxte une fontaine où les enfants sont amenés, jusque vers 1940, afin qu’ils soient préservés des convulsions pendant leur sommeil ou assurés d’une marche précoce. Saint Gildas y est également invoqués pour protéger de la folie.

Situation géographique

Catégories : Non classé