Porspoder est une commune littorale du département du Finistère. Elle se situe à 29km au nord-ouest de Brest dans le pays d’Iroise.

Mise à jour le 05/08/2022.

Des informations sur Porspoder

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Saint-Renan
Intercommunalité : CC du Pays d’Iroise

Pays historique
: Le Léon
Pays traditionnel : Le Bas-Léon

Gentilé
: Porspodériens, Porspodériennes.
Population : 1 779 hab. ( 2019) – 1 810 hab. (2017)
Densité : 158 hab./km²
Superficie : 11,29 km²

Adresse de la mairie :
rue de la Mairie, 29840 Porspoder
Site internet
: www.porspoder.fr

Communes limitrophes : LandunvezPlourinLanildut

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Porspoder

L’origine du nom vient du breton porz, port et poder, potier.
En breton, la commune se nomme Porspoder.

Histoire de la commune de Porspoder

La commune est la plus riche en mégalithes du canton. Démembrement de la paroisse primitive de Plourin, Porspoder devient à son tour paroisse au XVIIe siècle et commune en 1790.

Avant la Révolution, elle inclut probablement la presqu’île du Vivier et atteint la ruisseau d’Argenton. Elle fait un temps partie du canton de Brélès.

En 1869, elle perd l’important secteur du port de l’Aber, intégré à Lanildut. En 1970, la commune de Larret, alors la plus petite de France, lui est rattachée, accentuant ainsi sa vocation agricole.

L'église Saint-Budoc dans le bourg de la commune de Porspoder.
L’église Saint-Budoc de la commune de Porspoder. Carte postale du début des années 1900.

Patrimoine de la commune

Le dolmen de Kerivoret sur la commune de Porspoder.
Le dolmen de Kerivoret.

Le dolmen de Kerivoret
Logo monunents historiques classé MH 1923
Néolithique – Granit
Ce monument dont une partie a disparu, comprend le reste d’une chambre avec trois piliers surmontés d’une dalle.

Chapelle Saint-Léonor de Larret sur la commune de Porspoder dans le Finistère.
Chapelle Saint-Léonor

La chapelle Saint-Léonor de Larret
XVIe siècle – 1729
Un lieu de culte très ancien aurait existé sur ce site, avant d’être christianisé au Moyen Âge, si l’on en croit la stèle de l’âge de fer, surmontée d’une croix pattée et nimbée visible dans l’enclos.
La chapelle actuelle présente la particularité d’offrir, intégrés dans la maçonnerie des murs, des vases acoustiques dont le col ouvert permet d’amplifier la voix du prédicateur et des chanteurs.
elle a été édifiée au XVIe siècle dans le bourg de Larret, paroisse indépendante jusqu’en 1810 et commune jusqu’en 1970, lorsqu’elle fut rattachée à Porspoder.
Saint Léonor pourrait être Saint Lanard, auquel est dédiée la fontaine voisine, dont l’eau est bienfaisante pour les yeux.

La Chapelle Saint-Ourzal sur la commune de Porpoder dans le Finistère.
La chapelle Saint-Ourzal

La chapelle Saint-Ourzal
Ouverte au culte en 1639, la chapelle est bâtie sur un site chargé d’histoire : mégalithes du néolithique, stèle de l’âge de fer, tuiles de l’époque romaine, ermitage du haut-moyen-âge attestent d’une présence humaine permanente.
Saint Ourzal était vénéré car il accompagnait chaque homme tout au long de sa vie : Enfant, s’il tardait à marcher, il suffisait de le plonger trois fois dans l’eau de la fontaine pour qu’il se dressât sur ses jambes… Adulte, en quête d’une épouse, il effectuait trois fois le tour de la chapelle au petit matin en priant… Devenu marin, sa femme balayait la poussière dans la chapelle et la dispersait au vent qui soufflait vers les terres, afin que son bateau rentre plus vite au port…

Situation géographique

Catégories : Non classé