Lorient est une ville du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Bas-Vannetais. Elle est sous-préfecture du département.

Des informations sur Lorient

Département : Morbihan
Arrondissement : Lorient
Canton : Lorient-1 et 2
Intercommunalité : Lorient Agglomération

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Bas-Vannetais

Gentillé : Lorientais, Lorientaises
Population : 57 149 hab. (2017)
Densité : 3 269 hab./km²
Superficie : 17,48 km²

Adresse de la mairie : 2 Boulevard du Général Leclerc, 56100 Lorient
Site internet : www.lorient.bzh

Communes limitrophes : Larmor-PlagePloemeurQuévenLanester

Toponymie de Lorient

L’origine du nom vient de l’un des premiers navires mis en chantier par la Compagnie des indes : Le Soleil d’Orient.

En breton, la commune se nomme An Orient.

Histoire de la ville de Lorient

Lorient naît en 1666, lorsque la compagnie des Indes orientales, créée par Colbert en 1664, s’installe à Port-Louis puis au fond de la rade, une des rares alors à pouvoir accueillir les gros vaisseaux faisant commerce avec l’Asie. Au XVIIe siècle, le parc et l’enclos font vivre 7 500 personnes sous la responsabilité de la Compagnie et de la Marine royale.

À partir de 1734, la Compagnie des Indes de Law y concentre toutes ses activités : armement et désarmement des navires, réparation et construction navales, vente annuelle des marchandises. Les habitants, jusqu’à 20 000 personnes en perpétuel mouvement, obtiennent progressivement leur paroisse en 1709, leur municipalité en 1790.

Dans les années 1730 à 1750, le port est remodelé par Gabriel (magasins et hôtel des ventes). Une ville neuve et moderne voit le jour. Jusqu’en 1794, le commerce est prépondérant. Fortifié en 1744, Lorient est le coffre-fort français du commerce asiatique, lieu d’élection des Lumières et aile marchande de la Révolution.

Propriétaire du port depuis 1770, la Marine en devient seule utilisatrice en 1820. Le XIXe siècle marque l’apogée de la construction navale militaire dans l’arsenal. Sous-préfecture de garnison, la ville s’étend (nouveau port de commerce, nouvelle ville) et se désenclave lentement (pont Saint-Christophe, gare du chemin de fer en 1862). Les années 1880-1920 voient le retour d’un dynamisme civil : commerce du charbon et du bois, port de pêche de Kéroman et nouvelle chambre de commerce en 1931.

Tout est bouleversé de 1940 à 1945. Principale base opérationnelle des sous-marins allemands, la ville est bombardée par les Alliés, détruite et évacué par ses habitants en 1943.

La Libération, le 10 mai 1945, est suivie d’une période difficile et stimulante de déblaiement et de reconstruction. L’activité maritime se développe englobe l’arsenal, la Marine nationale, le port de pêche, le port de commerce de Kergroise et les ports de plaisance et de passagers.

Ces dernières années, le patrimoine lorientais, remis en valeur (centre-ville, quai de Rohan…), est devenu un élément essentiel du cadre de vie et du savoir-faire industriel, maritime et militaire, touristique et universitaire d’une agglomération de près de 200 000 habitants.

Les quais du port de Lorient au début des années 1900.
Les quais du port de Lorient au début des années 1900.

Blason de la ville de Lorient

Blason de la Ville de Lorient.
Blason de la Ville de Lorient.

Description
De gueules à un trois-mâts d’argent, équipé et flammé du même, voguant sur une mer de sinople, accompagné d’un soleil d’or se levant derrière trois monts d’argent posés à dextre issants de la mer ; au franc canton d’hermine ; au chef cousu d’azur besanté d’or.
Source : wikipedia.org



Situation géographique

Catégories : Non classé