Ploërdut est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Pourlet. Elle se situe à 30 km à l’ouest de la ville de Pontivy.

Des informations sur Ploërdut

Département : Morbihan
Arrondissement : Pontivy
Canton : Gourin
Intercommunalité : CC Roi Morvan Communauté

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Pourlet

Gentillé : Ploërdutais, Ploërdutaises
Population : 1 216 hab. (2017)
Densité : 16 hab./km²
Superficie : 75,83 km²

Adresse de la mairie : 4 Place de la République, 56160 Ploërdut
Site internet : www.ploerdut.fr

Communes limitrophes : MellionnecLangoëlanGuémené-sur-ScorffLocmaloLignolSaint-Caradec-TrégomelLe CroistySaint-TugdualPlouray

Toponymie de Ploërdut

L’origine du nom vient du breton plo ou plou signifiant « village » ou « paroisse », dans le sens primitif du terme, et du nom de saint Ildut auquel était dédiée une chapelle, aujourd’hui disparue.

En breton, la commune se nomme Pleurdud.

Histoire de la commune de Ploërdut

Un éperon barré à Bellost atteste la volonté des Celtes de se défendre face aux Romains sur le territoire de Ploërdut. Des traces d’habitats ont été découverts, dont les vestiges d’une tour en bois et de huttes. L’ancienne voie romaine dénommée Hent Ahès, qui relie Carhaix à Vannes, passait par Ploërdut.

Passé l’occupation romaine, viennent les Bretons qui, installés dans le pays au vie siècle, dédient leur paroisse à saint Ildut, mort en 520. De nombreux villages, Moustoir Riallan, Moustoir Babu, Moustarlé… témoignent de l’établissement de communautés monastiques.

À l’époque féodale, vingt et une seigneuries règnent sur le territoire. Parmi ses seigneurs, Lorans Le Moyne, demeurant au manoir de Barac’h, fait partie des trois conjurés de l’affaire de Pontcallec. Il est décapité à Nantes en 1720.

À la fin du XVIIIe siècle, la paroisse compte 4 000 habitants. En 1790, elle devient chef-lieu de canton, pour être rattachée au canton de Guémené en 1790.

En 1853, bien que restant dépendante de la commune de Ploërdut, la trève de Locuon devient à son tour paroisse. Au XIXe siècle, l’école publique des filles compte parmi ses institutrices une petite fille de Napoléon. Son père, le comte Léon, né en 1806, est le fils de l’empereur et d’une domestique.

À la fin du XIXe siècle, Ploërdut est marqué par l’exode rural. Puis vient la Première Guerre mondiale qui fait cent soixante six victimes dans la commune.

L'église Saint-Pierre dans le bourg de Ploërdut au début des années 1900.
L’église Saint-Pierre dans le bourg de Ploërdut au début des années 1900.

Blason de la commune de Ploërdut

Blason de la commune de Ploërdut.
Blason de la commune de Ploërdut.

Description
De gueules à la fasce diminuée d’argent chargée d’un entrelacs de sable mouvant des flancs, accompagnée en chef de deux macles d’or et en pointe d’un buste nimbé de Saint Iltut du même – au chef aussi d’argent chargé de cinq mouchetures d’hermine de sable.
Source : wikipedia.org




Situation géographique

Catégories : Non classé