L’église de Lannédern dans le Finistère est classée monument historique depuis 1915. Elle est placée sous le patronage de saint Édern représenté chevauchant un cerf.

Mise à jour le 30/11/2022.

Des informations sur l’église de Lannédern

Logo monunents historiques Classé monument historique le 02/04/1915
Consulter la fiche Mérimée de ce monument
Dénomination : Église
Titre courant : Église Saint-Edern
Date : XVIe-XVIIe siècles
Matériau : Granit
Département : Finistère
Arrondissement : Châteaulin
Canton : Briec
Commune : Lannédern
Adresse : Le bourg, 29190 Lannédern
Position : 48.302413, -3.894580

L'église Saint-Édern de Lannédern dans le Finistère.
L’église Saint-Édern.

Description de l’église de Lannédern

La construction de cette église commence au XVIe siècle, comme l’atteste le remplage de la fenêtre du chevet orné de trois fleurs de lis. Une inscription sur un entrait du bras nord du transept porte la date de 1552. Le clocher est couronné d’un dôme à lanternon. Les arcades de la nef pénètrent directement dans les piliers, sans chapiteaux. Le portail ouest date de 606 et le porche sud aux niches vides de 1662.

Tombeau de saint Édern

XIVe siècle
Granit

Ce tombeau, situé sous la deuxième arcade nord de la nef, se trouvait autrefois en son milieu. Le gisant est posé sur une table à arcatures à redents dans le style du XIVe siècle. Le saint est couché dans une robe à plis droits ; sa tête est recouverte d’une aumusse et encadrée par une accolade à redents. Les pieds reposent sur un cerf, animal favori du saint. Un livre est enfermé dans une poche d’étoffe suspendue à son bras.

Châsse reliquaire

Seconde moitié du XVe siècle
Bois polychrome et argent (49x20x16cm)

Cette châsse reliquaire, en forme de maison couverte d’un toit à quatre pans, comporte à chaque angle les statuettes des saints Pierre, Paul, André et Jean, abritées dans des contreforts creux. Le poinçon de maître, composé des lettres I et E en caractères gothiques, l’un des plus anciens de Bretagne, n’a pas permis d’identifier l’orfèvre. L’enveloppe de bois qui enferme la châsse proprement dite date probablement du XIXe siècle.

Vierge de Pitié

Statue de la Vierge de pitié dans l'église de Lannédern.
Statue de la Vierge de pitié.

XVIe siècle
Pierre polychrome

Cette pietà montre la Vierge en costume de religieuse, tenant sur les genoux le corps du Christ mort. Le bras du Christ, pendant vers le sol, constitue avec la tête et le torse de la vierge l’axe vertical de la statue.

Vie de saint Édern

Panneaux relatant la vie de saint Édern dans l'église de Lannédern.
Panneaux relatant la vie de saint Édern.

Fin du XVIe siècle
Bois polychrome

Ces six panneaux en bas relief, autrefois situés dans l’ossuaire voisin, représentent des épisodes de la vie légendaire de saint Édern. Dans les panneaux de gauche, une femme recourt à l’intercession de saint Édern en prière près d »un monastère, un valet chasse une vache à coup de bâton pendant qu’un seigneur à cheval fait des reproches au saint. Au milieu, des gens du seigneur, armés, accourent sur les lieux où des chiens ont mis à mort la vache, un page, probablement envoyé par le duc de Bretagne, frappe le saint. Le duc et ses gens sont alors frappés de cécité. À droite, le cerf, poursuivi par un chasseur et ses chiens. En fin, le chasseur et ses chiens contemplent le saint chevauchant le cerf.

La Passion

1571
Vitrail

Cette maîtresse vitre est abîmée. En effet, sur les douze panneaux des quatre lancettes, sept seulement sont intacts. On reconnaît, dans la lancette de gauche, saint Édern chevauchant son cerf, dans la deuxième lancette, le Portement de Croix, le lavement des pieds, Jésus devant Pilate, dans la troisième lancette, le Baiser de Judas, et dans la quatrième lancette une pietà et l’Entrée à Jérusalem. Saint Édern et son cerf, ainsi que Véronique, se trouvent dans le réseau.

Croix de procession

1620
Orfèvre : François Lapous
Argent doré (109x68cm)

Cette croix a été offerte par un membre de la famille Lezormel, seigneur des Tourelles, fief de la paroisse de Lannédern, et dont le blason figure au pieds du Christ. Elle comporte des boules godronnées, des consoles à volutes portant la Vierge et saint Jean, et un nœud architecturé à deux étages de niches abritant les statuettes des apôtres. L’orfèvre morlaisien qui a apposé son poinçon orné d’un oiseau – traduction du breton lapous – est difficilement identifiable. En effet quatre personnages ont porté ce nom à Morlaix à la fin du XVIe siècle et dans la première moitié du XVIIe siècle.

Autel et retable du rosaire

Le retable du rosaire dans l'église Saint-Édern de Lannédern.
Le retable du rosaire.

1660
Peintre et doreur : Yves Quintin
Bois polychrome

Un retable plat aux pilastres cannelés orne cet autel en forme de tombeau galbé. La partie centrale est occupée par une peinture sur toile représentant le don du chapelet par la Vierge à saint Dominique et à sainte Catherine de Sienne. C’est la copie d’une œuvre signée et datée Y. Quintin, 1660. Cet artiste originaire de Saint-Pol-de-Léon a également travaillé à Brasparts, Bodilis, Saint-Pol-de-Léon et Saint Thégonnec.

Maître-autel et retable

XVIIe-XIXe siècles
Bois polychrome et doré

Le maître-autel orné de l’Agneau pascal, qui date du XIXe siècle, porte un retable à pavillons du XIXe siècle. Le tabernacle comporte deux niches avec les statuettes de saint Pierre et de saint Paul. Il est surmonté d’un Christ en gloire. De chaque côté, deux gradins à rinceaux portent les pavillons servant de cadre à une figure, et son,t accostés de deux ovales sur un linge.

Saint Édern

Statue de saint Édern dans l'église de Lannédern.
Statue de saint Édern.

XVIIe siècle
Bois polychrome

Dans une niche du chœur, saint Édern, ermite barbu tenant un livre sous le bras droit, est représenté sur le cerf qu’il a sauvé des chasseurs. Dans l’hagiographie bretonne, un autre saint chevauche un cerf, saint Théleau.

Groupe de la Crucifixion

Vers le XVIIe siècle
Bois polychrome

Ce groupe est situé sur un entrait décoré à chaque extrémité des traditionnelles têtes de dragons, et au centre d’un feuillage marqué du blason de Lezormel, bandé de six pièces d’argent et d’azur. Le tref, ou poutre de gloire, porte les statues du Christ, de la Vierge et de saint Jean. Les bras du Christ, qui manquent de modelé, sont peur-être le résultat d’une restauration.

Vierge à l’Enfant

Statue de la Vierge à l'Enfant dans l'église de Lannédern.
Statue de la Vierge à l’Enfant.

XVIIe siècle
Bois polychrome et doré

Cette Vierge située dans une niche du chœur, décorée de pilastres fleuris, est encadrée de deux angelots. L’entablement porte un panneau à deux colonnes et des pots à fleurs.

Calvaire

XVIe siècle
Granit et kersantite (H. : 6,5m)
Enclos paroissial

Sur le fût de ce calvaire, une console latérale porte la statue de saint Édern sur son cerf. Sur le croisillon, quatre culots portent, aux extrémités, les croix des deux larrons, et au milieu, des statues géminées de la Vierge et Marie Madeleine, et de saint Jean et saint Pierre. Sous le crucifix, deux anges recueillent dans un calice le sang du Christ. Un Christ au liens se trouve au revers.

Chapelle Sainte-Anne

Détail de l'ossuaire dans l'enclos paroissial de l'église de Lannédern.
Détail de l’ossuaire.

1668
Granit et schiste
Enclos paroissial

Cette chapelle est un ancien ossuaire. De style classique, l’édifice comporte quatre baies en plein cintre et une porte médiane surmontée d’un fronton en demi-cercle et accostée de deux bénitiers. Des têtes d’anges ailées, en alternance avec des têtes de morts et des os entrecroisés, sont sculptées au-dessus de chaque baie.

Visite virtuelle de l’église Saint-Édern de Lannédern

Une visite virtuelle de l’église Saint-Édern de Lannédern. N’hésitez pas à mettre en plein écran pour profiter de la visite.

Articles annexes

Vignette de la commune de Lannédern dans le Finistère.

Découvrez la commune de Lannédern avec son histoire et son patrimoine.
Lire la suite …



Catégories : ÉgliseFinistère