L’église de Saint-Divy est inscrit aux monuments historiques depuis 1995. Elle est construite dans un style gothique flamboyant. Le clocher n’est pas celui d’origine frappé par la foudre en 1823.

Des informations sur l’église de Saint-Divy

Logo monunents historiques Inscrit aux monuments historique le 23/11/1995
Consulter la fiche Mérimée de ce monument
Dénomination : Église paroissiale
Titre courant : Église Saint-Divy
Date : XVIe-XVIIe-XVIIIe et 1er quart du XIXe siècle
Matériau : Granit

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Landerneau
Commune : Saint-Divy
Place de l’église, 29800 Saint-Divy

L'église Saint-Divy de Saint-Divy dans le Finistère.
L’église Saint-Divy.

L’église Saint-Divy

L’église date essentiellement du XVIe siècle (1505-1531). Elle a été construite selon le style habituel dans la région à cette époque, en gothique flamboyant. Elle se compose d’une nef au plan asymétrique, de bas-côtés aux murs peu élevés et d’un transept plus large au nord qu’au sud. Comme il était d’usage dans la région, la voûte a été réalisée en bois.

Le porche ouvert sur le nord (orientation peu habituelle) vers le bourg, a été ajouté en 1629 comme l’indique la date gravée sur la porte. L’entrée est dominée d’une statue en kersanton de saint Divy. Le fronton est coiffé d’une statuette représentant un enfant conduit par son ange gardien. Le sol intérieur est dallé par des pierres tumulaires, sans doute récupérées sur des tombeaux délaissées du cimetière. À droite de la porte est encastré un bénitier en kersanton de 1685 au dessin parfait de style Renaissance, autrefois coiffé par un fleuron qui a disparu.

La sacristie a été accolée à l’église au XVIIIe siècle. Les murs intérieurs et le plafond sont habillés en boiseries. En 1789, le conseil de fabrique fit installer un plancher au-dessus de la sacristie pour y tenir ses réunions.

On ignore à quoi ressemblait le clocher d’origine, peut-être un de ces clochers à deux rangs de galeries dominé par une flèche élancée, communs dans le Léon. En 1790 il menaçait ruine et fut réparé. Mais en 1823, il fut frappé par la foudre et remplacé par la tour actuelle, un clocher à deux étages de cloches amorti par un petit dôme en bulbe.

Stèles

Âge du fer
Granit ( H. : 50 à 65 cm)
Objet de culte prè-chrétien, ces stèles ont été placées à l’entrée de l’enclos à une date indéterminée. Au sommet de l’une d’entre elles, une cavité a été creusée dans la pierre, sans doute pour y installer une croix ou un bénitier. Considérées comme des pierres phalliques, elles étaient censées rendre fertile le corps des femmes qui venaient les toucher.

Calvaire

1562
Kersantite et granit

Ce calvaire comporte trois niveaux : un fût à écots, un groupesculpté et le crucifix. Le groupe sculpté représente sur la face de la croix un ecce homo et, sur son revers, une Vierge de Pitié. Les pilastres portent les statues du bon et du mauvais larron. Les croisillons à culots, sur lesquels est inscrite la date de 1562, conservent l’écu des Rohan, reconnaissable à une macle martelée. Les branches du crucifix sont terminées par des fleurons.

Calvaire

1652
Kersantite et granit

Autrefois situé à Kerdalaës, à la limite de Guipavas et de Saint-Divy, ce calvaire est transféré à son emplacement actuel en 1966. Les croisillons portent les statues de la vierge et de saint Jean. L’écu central est frappé au nom de François Toncques. Le crucifix semble reposer sur une tête de mort placée au pied du Christ. Les branches de la croix, rondes, sont terminées par des godrons torsadés.

Visite virtuelle de l’église de Saint-Divy

Une visite virtuelle de l’église de Saint-Divy. N’hésitez pas à mettre en plein écran pour profiter de la visite.

Articles annexes

Commune de Saint-Divy.
Commune de Saint-Divy.

Découvrez la commune de Saint-Divy avec son histoire et son patrimoine.
Lire la suite …

Catégories : ÉgliseFinistère