L’église de Dirinon est consacré à sainte-Nonne, fille d’un roi irlandais et mère de Saint-Divy. L’église , classée monument historique possède un mobilier richement décoré.

Des informations sur l’église de Dirinon

Logo monunents historiques Classé monument historique le 18/02/1916
Consulter la fiche Mérimée de ce monument
Dénomination : Église
Titre courant : Église Sainte-Nonne et Saint-Divy
Date : XVIe,XVIIe et XVIIIe siècles
Matériau : Granit

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Pont-de-buis-lès-Quimerch
Commune : Dirinon
1 rue de l’église, 29460 Dirinon

l'église Sainte-Nonne de Dirinon dans le Finistère.
l’église Sainte-Nonne.

L’enclos de l’église de Dirinon

XVe-XVIIIe siècles
Cet enclos se singularise par la présence, à côté de l’église paroissiale, de la chapelle Sainte-Nonne. La chapelle est construite en 1577. L’église Comprend un chœur à pans coupé et une sacristie. La porte ouest de l’église, en anse de panier, est surmontée d’une accolade feuillagée. Le fronton supérieur simulant une toiture est de style Renaissance. Le porche sud, daté de 1618, est orné des douze apôtre encadrant le Christ Bénissant.

Le Calvaire

XVe siècle
Kersantite
Enclos paroissial

Sous un dais flamboyant, sont rassemblés sept personnages vers l’ouest, le Christ encadré par la Vierge et saint Jean ; vers l’est, la vierge à l’Enfant, saint Pierre tenant la clef, et Marie Madeleine portant le vase des aromates. Le nœud porte les blasons des familles Du Louët et Simon de Kerbringal.

Le Clocher

Le clocher de l'église Sainte-Nonne de Dirinon.
Le clocher de l’église Sainte-Nonne.

1588-1593
Microgranit de Logonna

Le clocher porte la date de 1588. Les deux étages de chambres de cloches, cernés de galeries très saillantes, sont ornés de pilastres à chapiteaux ioniques. La flèche, reconstruite après avoir été endommagée par la foudre, est raccourcie. L’étage supérieur porte l’inscription : « i. kzvnc/y. Le rest/1593. »

Gisant de sainte Nonne

1450
Kersantite
Chapelle Sainte-Nonne

Ce gisant représente la sainte allongée, tenant dans la main un livre fermé. Sa tête repose sur un coussin, et ses pieds foulent un dragon. Une série d’apôtres orne les côtés du tombeau. Saint André porte sa croix en X, saint Jacques le Majeur tient son bâton de pèlerin à la main et porte une coquille à son chapeau. Selon la légende, Nonne, fille d’un roi irlandais, aurait été violée par un prince de Kérétik. Tombée enceinte, elle aurait traversé la Manche pour vivre en ermite à Dirinon, au cœur d’un bois de chêne. Elle y aurait donné naissance à Divy.

Châsse reliquaire

Vers 1450
Argent

Cette châsse reliquaire de sainte Nonne et de saint Divy porte le plus ancien poinçon de Bretagne connu à ce jour. C’est une petite chapelle de style gothique faux fenêtre flamboyantes, portée par quatre lionceaux.

Sablière

1623
Bois
Au fond de l’église paroissiale une sablière unique est ornée d’un trophée de guerre. Cuirasse, épée, carquois, lance, trompette, écu, sabre, heaume, tambour et étendard encadrent un masque inscrit dans un cuir.

Retable de la Trinité

Le retable de la Trinité de l'église de Dirinon.
Le retable de la Trinité.

XVIIe siècle
Bois polychrome et doré

Ce retable situé dans le transept sud, comprend une représentation du groupe de la Trinité dominé par Dieu le Père qui porte son fils en croix. U centre du fronton supérieur se tient la colombe du Saint-Esprit. Saint Corentin, un poisson à la mai , et saint Albin, en tenue épiscopale, sont représentés dans les panneaux latéraux en demi-relief. Deux colonnes torses ornées de rinceaux et deux colonnes simples supportent un entablement classique.

Retable du Rosaire

Le retable du Rosaire de l'église de Dirinon.
Le retable du rosaire.

XVIIe siècle
Bois polychrome et doré

Ce retable est situé dans le transept nord. La vierge, sculptée dans le style des ateliers Berthoulous, porte son Fils sur le bras droit. L’Enfant Jésus s’appuie sur les plis du manteau de sa mère, et tient le monde dans sa main. Tous les deux remettent le chapelet à saint Dominique et à sainte Catherine de Sienne.

Lambris

1735-1857
Bois Polychrome
Le lambris de l’église paroissiale est peint, à l’exception des anciens transepts. Deux rangées de saints, au sud, est menée par sainte Nonne, la patronne de la paroisse. L’autre, au nord, est menée par son fils Divy. Les nouveaux transepts sont l’œuvre de Jean-Louis Nicolas, peintre vitrier de Morlaix. Ils sont ornés à l’est par une série d’apôtres, et à l’ouest par les docteurs de l’Église. Dans le chœur, une trinité dominée par la croix préside au jugement dernier.

Boîte aux saintes huiles

1739-1752
Maître orfèvre : Guy-Jean de Coatenlem
Argent

Cette boîte est constituée de trois coffrets soudés entre eux. Elle contient trois ampoules qui en indiquent l’usage : oleum infirmorum, l’huile des malades ; sanctum christa, le saint chrême ; oleum cathechumenorum, l’huile des catéchumènes pour le baptême.

Vitrail

Vitrail de la vie de sainte Nonne dans l'église de Dirinon.
Vitrail de la vie de sainte Nonne.

1903
Les lancettes de ce vitrail évoquent quatre épisodes de la vie de sainte Nonne : le débarquement à Dirinon avec son fils Divy ; leur accueil par les gens du lieu;le baptême de Divy ; et la présentation de Divy par sa mère au monastère de Saint-Iltud.

Visite virtuelle de l’église de Dirinon

Une visite virtuelle de l’église Sainte-Nonne de Dirinon. N’hésitez pas à mettre en plein écran pour profiter de la visite.

Articles annexes

Commune de Dirinon.
Commune de Dirinon.

Découvrez la commune de Saint-Servais avec son histoire et son patrimoine.
Lire la suite …

Catégories : ÉgliseFinistère