Briec est une commune rurale du département du Finistère. Elle possède un patrimoine religieux importants avec de nombreuses chapelles disposées sur le territoire de la commune.

Mise à jour le 10/08/2022.

Des informations sur Briec

Département : Finistère
Arrondissement : Quimper
Canton : Briec
Intercommunalité : CA Quimper Bretagne Occidentale

Pays historique : La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays Glazik

Gentilé : Briécois, Briécoises
Population : 5 675 hab. (fleche verte 2019) – 5 630 hab. (2017)
Superficie : 68 km²
Densité : 83 hab./km²

Adresse : Mairie de Briec – 67 Rue du Général de Gaulle – 29510 Briec
Site internet : www.briec.bzh

Communes limitrophes : LotheyGouézecEdernLangolenLandudalErgué-GabéricQuimperLandrévarzecCastSaint-Coulitz

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Briec

Le nom de la localité est attestée autrefois sous les formes Plebs Brithiac au XIe siècle, Briziac en 1330 et se retrouve parfois sous le nom de Briziec (XVIIe siècle).
Le nom de Briec vient de l’anthroponyme gallo-romain Brittius, ou Brictius.

En breton, la commune de Briec se nomme Brieg.

Histoire de la commune de Briec

Plusieurs petits monuments mégalithiques et divers objets témoignent d’un peuplement ancien de la commune de Briec. La donation du roi de Cornouaille Gradlon, retranscrite dans le cartulaire de l’abbaye de Landévennec, signale plusieurs villae dans le pays de Briec. La tradition place aussi sur le territoire de la commune un ancien camp romain.

C’est à Briec, le dimanche 6 juin 1675, que débute la révolte des Bonnets rouges, qui s’étend ensuite au reste de la basse Bretagne. En 1769 et en 1773, le recteur de la paroisse effectue un recensement de la population en visitant chaque foyer. Ce status animarum constitue un témoignage important concernant la vie sociale du XVIIIe siècle. Pendant la Révolution, Briec est le théâtre d’affrontements entre les chouans et les républicains : plusieurs meurtres sont perpétrés, notamment celui du curé constitutionnel.

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, Briec et les communes avoisinantes sont des zones d’élevage plutôt que de culture. Comme le signale J.-F. Brousmiche dans son Voyage dans le Finistère en 1829, 1830 et 183, Briec est renommé pour la «beauté, la force, l’agilité des bidets qu’y élèvent les cultivateurs. Cette race de chevaux n’a pas de rivale dans la Bretagne; elle est prisée à une haute valeur.». À partir de 1860, la culture de la pomme de terre prend une grande importance, de même que l’apiculture.

Lors des inventaires de 1906, la gendarmerie, chargée de l’application de la loi, trouve une résistance particulièrement forte autour de l’église, où une masse importante de la population se rassemble. Aujourd’hui, Briec est démembré des ses anciennes trèves : Langolen, Landudal et Quilinen.

Jour de foire sur la commune de Briec dans les années 1900.
Jour de foire sur la place près de l’église Saint-Pierre au début du XXe siècle dans la commune de Briec.

Blason de la commune de Briec

Blason de la commune de Briec.
Blason de la commune de Briec.

Description
Tiercé ployé en pairle renversé, les coutures élargies en filet d’argent : au premier de gueules à la croix alésée pattée d’or, au deuxième de sinople à la roue dentée d’or, au troisième d’azur au bouquet de trois épis de blé d’or ; le tout sommé d’un chef bastillé de trois pièces d’argent chargées de trois mouchetures d’hermine de sable.
Détail
Le chiffre trois, fréquemment rencontré dans la commune, se retrouve dans le partage du blason en trois parties et dans les trois hermines qui rappellent, par ailleurs, son appartenance à la Bretagne. Le chef bastillé rappelle le camp romain de Brithiac ou Brissiac, à l’origine du nom de la commune, la croix évoque les chapelles; Le gueules rappelle le sang versé par les patriotes de la Compagnie de Briec. Roue dentée pour l’industrie, blé pour l’agriculture.
Source : wikipedia.org

Situation géographique

Catégories : Non classé