Hénanbihen est une commune du département des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Pays de Saint-Brieuc dans le Penthièvre. Elle se situe à 36 km à l’est de la ville de Saint-Brieuc.

Des informations sur Hénanbihen

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Saint-Brieuc
Canton : Pléneuf-Val-André
Intercommunalité : Lamballe Terre et Mer

Pays historique
: Le Pays de Saint-Brieuc
Pays traditionnel : Le Penthièvre

Gentilé : Hénanbihannais, Hénanbihannaises
Population : 1 314 hab. (2017)
Densité : 42 hab./km²
Superficie : 31,65 km²

Adresse de la mairie : 6 Rue Jean Baptiste Corbel, 22550

Communes limitrophes : La BouilliePlurienPléboulleRucaLandébiaSaint-DénoualHénansal

Toponymie de Hénanbihen

L’origine du nom vient du breton hénan, l’ancien, et bihan, petit.

En breton, la commune se nomme Henant-Bihan.

Histoire de la commune de Hénanbihen

Un Guillaume de Hénan est mentionné en 1177, et une église Saint-Pierre est attestée en 1163. L’abbaye de Saint-Aubin-des-Bois possède des biens dans la paroisse, et il existe une commanderie des templiers près du village, ainsi qu’une aumônerie de l’ordre des hospitaliers.

La paroisse d’Hénanbihen, mentionnée comme telle en 1213, est issue de démembrement de l’ancienne paroisse de Hénan(t), dont le chef-lieu se trouve à Hénansal.

L’église paroissiale est donnée en 1233 à l’évêque de Saint-Brieuc, qui devient le premier seigneur de la paroisse. Le siège de cette juridiction est, jusqu’au XVIe siècle, le manoir noble de Salles.

En 1758, les régiments du maréchal de camp de Balleroy stationnent à Hénanbihen, avant le combat qui a leiu à Saint-Cast. La nouvelle église est terminée en 1909.

Le château de la Ville-josse sur la commune de Hénanbihen au début des années 1900.
Le château de la Ville-josse sur la commune de Hénanbihen au début des années 1900.

Blason de la commune de Hénanbihen

Blason de la commune de Hénanbihen.
Blason de la commune de Hénanbihen.

Description
D’or à la barre d’azur chargée d’une croix ancrée de gueules posée à plomb et accostée de deux épis liés d’or et d’un rameau de cerisier de sinople fruité de gueules ; la barre est accompagnée de deux mouchetures d’hermine de gueules, l’une en flanc dextre soutenant un dolmen de sable, l’autre à senestre soutenue d’une jument contournée et de son poulain, au naturel.
Source : wikipedia.org


Situation géographique

Catégories : Non classé