L’Île de Bréhat est une commune des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Pays de Saint-Brieuc dans le Goëlo. Elle se situe à proximité du port de Paimpol.

Des informations sur l’Île de Bréhat

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Saint-Brieuc
Canton : Paimpol
Intercommunalité : aucune

Pays historique
: Le Pays de Saint-Brieuc
Pays traditionnel : Le Goëlo

Gentilé : Bréhatins, Bréhatinnes
Population : 361 hab. (2017)
Densité : 117 hab./km²
Superficie : 3,09 km²

Adresse de la mairie : Krec’h Briand, 22870 Île-de-Bréhat

Toponymie de Bréhat

L’origine du nom vient peut-être du gaulois briga, hauteur.

En breton, la commune se nomme Enez-Vriad.

Histoire de l’Île de Bréhat

Le territoire de l’archipel, autrefois rattaché au continent, est habité dès le Paléolithique, comme l’attestent les fouilles menées au Goareva et à Plasenn-al-Lomm. L’île Lavrec conserve de nombreuses traces d’occupation humaine du Néolithique jusqu’au Moyen Âge, notamment un bâtiment romain, pourvu d’un système de chauffage, et un cimetière mérovingien et carolingien. Sur cette île, au monastère fondé en 470 par saint Budoc, aurait été éduqué saint Gwénolé, fondateur de l’abbaye de Landévennec (Finistère).

D’autres îlots autour de Bréhat, comme Modez, l’île Verte et Saint-Riom, ont connu également une implantation religieuse. Au Moyen Âge, Bréhat est une châtellenie du comté de Penthièvre. En 1409, l’amiral anglais Edmond de Kent débarque à Bréhat, rase le château et massacre ses défenseurs comme ses habitants.

Les Bréhatins se lancent très tôt dans la pêche à la morue dans l’Atlantique. La légende prétend même qu’un corsaire morlaisien basé à Bréhat, Jean Coatenlem, aurai indiqué à Christophe Colomb la route du Nouveau Monde. Pendant les guerres de la Ligue en 1591-1592, l’Île-de-Bréhat est de nouveau envahie par les anglais. Elle devient une commune en 1790.

Aux XVIII-XIXe siècles, c’est une importante place maritime et militaire, dont sont issus de nombreux corsaires et marins, comme Corouge, Lambert, ou les amiraux Cornic et Le Bozec. Le tourisme s’y développe dès la fin du XIXe siècle et l’île attire des artistes célèbres : Ernest Renan, Anatole le Braz, Marc Chagall ou Foujita, qui laissent des traces de leur passage.

La chapelle de Keranroux sur l'Île de Bréhat au début des années 1900.
La chapelle de Keranroux sur l’Île de Bréhat au début des années 1900.

Blason de la commune de l’Île de Bréhat

Blason de la commune de l'Île de Bréhat.
Blason de la commune de l’Île de Bréhat.

Description
D’hermine à la barre de gueules.
Source : wikipedia.org









Situation géographique

Catégories : Non classé