Milizac-Guipronvel est une commune nouvelle du département du Finistère. Elle a été crée le 1er janvier 2017 entre les communes de Guipronvel et de Milizac. Située 11 km au nord de Brest, elle à une activité principalement agricole.

Mise à jour le 05/08/2022.

Des informations sur Milizac-Guipronvel

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Saint-Renan
Intercommunalité : CC du Pays d’Iroise

Pays historique
: Le Léon
Pays traditionnel : Le Bas-Léon

Gentilé : NC
Population : 4 550 hab. (fleche verte 2019) – 4 478 hab. (2017)
Densité : 108 hab./km²
Superficie : 41,62 km²

Adresse de la mairie de Milizac :
1, place Ar Stavell, 29290 Milizac-Guipronvel
Adresse de la mairie de Guipronvel : 1, route de Milizac, 29290 Milizac-Guipronvel

Site internet
: www.milizac-guipronvel.bzh

Communes limitrophes : TréouergatPlouguinCoat-MéalBourg-BlancBrestBoharsGuilersPlouzanéSaint-RenanLanrivoaré

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Milizac

Le nom de la localité est attesté sous la forme Milisac vers 1330 et du XVIe siècle au XVIIe siècle, Milizai en 1630, Milizac en 1641.
son origine vient d’un anthroponyme gaulois Melisos, avec le suffixe acus.
En breton, la commune se nomme Milizag.

Toponymie de Guipronvel

Le nom de la localité est attesté sous la forme Guypronvel en 1544.
Guipronvel vient du breton gwik, bourg et de saint Ronvel, Roël ou Rovel, un saint par ailleurs presque inconnu. Son ermitage aurait été situé dans le bois de Coat-Douen.
En breton, la commune se nomme Gwiproñvel.

Histoire de la commune de Milizac

Les premières traces laissées par l’homme dans la commune de Milizac sont un camp de l’époque gallo-romaine. Deux mottes féodales ont été signalées, l’une à la Motte, l’autre au Vizac ; cette dernière dépendait du manoir du Curru, appelé « château du roi Faramus ».

À la veille de la Révolution, la région compte de nombreux manoirs et moulins ainsi que trois pigeonniers, signes caractéristiques de la noblesse d’un domaine. De 1789 à 1801, la Révolution apporte à la paroisse changements et troubles, avec notamment la persécution des prêtres insermentés, le recrutement des conscrits par tirage au sort et l’instauration du calendrier républicain.

Au cours du XXe siècle, la Première Guerre mondiale fait 73 morts parmi les Milizacois, et le village est occupé durant toute la Seconde Guerre mondiale en raison de la proximité de Brest. En 1944, l’avancée des Alliés est marquée par un violent pilonnage du bourg, qu fait 13 victimes civils et de nombreux blessés.

Pendant la seconde moitié du XXe siècle, la commune est amputée d’une partie de son territoire au profit de Saint-Renan et de Bohars. L’agriculture et l’élevage constituent la ressource principale, la prospère culture du lin ayant laissé place à la culture de la pomme de terre.

L'entrée du bourg de Milizac un groupe d'enfants et le clocher de l'église Saint-Pierre et Saint-Paul.
L’entrée du bourg de Milizac avec un groupe d’enfants qui prennent la pose et l’église en arrière-plan. Carte postale du début des années 1900.

Histoire de la commune de Guipronvel

La christianisation de la région de Guipronvel daterait du VIe siècle, au moment où les bretons quittent leur îles pour fonder ermitage et paroisses. La tradition populaire place l’ermitage de saint Ronvel, qui donne ensuite son nom à la paroisse, au bois de Coat-Douen, au nord-est du territoire.

Guipronevel aurait été, à l’origine, le centre d’une circonscription religieuse qui comprenait en plus Coat-Méal, Milizac, Guilers, Lanrivoaré et Tréouergat. Vers 1400, Guipronvel perd ses prérogatives et reste trève de Milizac jusqu’à la révolution. Elle devient commune autonome en décembre 1789, et paroisse en 1852. Son activité principale est l’agriculture.

Blason de la commune de Milizac

Blason de la commune de Milizac.
Blason de la commune de Milizac.

Description
Parti, au premier d’or aux trois fasces ondées d’azur surmontées de deux coquilles de sable, au second d’argent au lion de sable lampassé et couronné d’or.

Détail
Elles sont composées des armoiries accolées des familles nobles de Kéranflec’h (1448) et du Manoir du Curru.
Source : wikipedia.org

Blason de la commune de Guipronvel

Blason de la commune de Guipronvel.
Blason de la commune de Guipronvel.

Description
Parti : au 1er d’argent à la roue à aubes de sable brochant sur une champagne ondée d’azur chargée de deux burelles ondées d’argent et accompagnée de trois épis de blé d’or mal ordonnés en chef, au 2e de sinople au clocheton du lieu d’argent, ombré de sable et mouvant des flancs et de la pointe.
Source : wikipedia.org



Situation géographique

Catégories : Non classé