Bourg-Blanc est une commune rurale du département du Finistère (29). Elle est située à 14 km au nord de la ville de Brest.

Mise à jour le 05/08/2022.

Des informations sur Bourg-Blanc

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Plabennec
Intercommunalité : CC du Pays des Abers

Pays historique : Le Léon
Pays traditionnel : Le Bas-Léon

Gentilé : Blanc-Bourgeois, Blanc-Bourgeoises.
Population : 3 553 hab. ( 2019) – 3 568 hab. (2017)
Superficie : 28,31 km²
Densité : 126 hab./km²

Adresse : Mairie de Bourg-Blanc – Place de l’Étang – 29860 Bourg-Blanc
Site internet : www.mairie-bourgblanc.fr

Communes limitrophes : Coat-MéalPlouvien Plabennec Gouesnou Brest Milizac-Guipronvel

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Bourg-Blanc

Le nom de la localité est attesté sous les formes Borg-Blanc en 1318, Burgus Albus en 1336 et en 1363.
Bourg-Blanc est la traduction littérale du breton Bourc’h-wenn. Si Bourc’h ne fait aucun doute quant à sa signification, le mot « bourg » du « burg » germanique, évoquant ainsi l’emplacement d’un lieu fortifié; le sens de Gwenn (blanc) soulève de nombreuses questions car Gwenn en gaélique signifie aussi pur, immaculé, sacré ou voué aux divinités.

En breton, la commune de Bourg-Blanc se nomme Ar Vourc’h-Wenn.

Histoire de la commune de Bourg-Blanc

Comme en témoigne la chambre funéraire de Coatanéa datant de l’âge du bronze, le territoire de Bourg-Blanc est habité de très longue date. Deux trésors monétaires, datant du IIIe siècle, enfouis pendant les invasions germaniques, ont été découverts à Kergonne.

Au VIe siècle, l’ermite Urfold fonde un ermitage dont le souvenir est perpétué par la chapelle Saint-Urfold. Vers 1363, un hôpital dédié à saint Yves est construit pour accueillir les pèlerins et les infirmes. Il existe jusqu’à la révolution.

En 1790, Bourg-Blanc, qui n’est qu’une trève de Plouvien, devient une commune indépendante rattachée au canton de Lannilis, puis à celui de Plabennec.

Dans les années 1960-1970, l’exploitation massive du minerai d’étain entraîne la formation de plusieurs plans d’eau à l’emplacement des anciennes prairies. La société Comiren (Compagnie minière renanaise) exploite les prairies et marais de l’Aber-Ildut, puis se déplace à Bourg-Blanc, où les gisements, bien moins étendus, sont d’une meilleure teneur en étain.

La fontaine Saint Urfol sur la commune de Bourg-Blanc (29)
Vue de la fontaine Saint Urfol sur la commune de Bourg-Blanc (29). Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Bourg-Blanc

Blason de la commune de Bourg-Blanc.
Blason de la commune de Bourg-Blanc.

Description
D’or à la fasce de sable ondée en pointe, chargée d’un dragon d’argent.
Détail
Le Dragon rappelle la légende du dragon de Prat-ar-Zarp qui terrorisait les habitants en crachant du feu. Ses maléfices furent réduits à néant par l’intervention salutaire de Saint-Urfold. Les poissons (2 truites) rappellent que Bourg-Blanc est sillonnée par des rivières très poissonneuses en particulier l’Aber Benouhic qui traverse l’agglomération.
Source : wikipedia.org

Situation géographique

Catégories : Non classé