Trégarantec est une commune rurale du département du Finistère, elle se trouve à 30 km au nord-est de la ville de Brest dans le pays du Léon.

Mise à jour le 06/08/2022.

Des informations sur Trégarantec

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Lesneven
Intercommunalité : Communauté Lesneven Côte des Légendes

Pays historique
: Le Léon
ays traditionnel : Le Haut-Léon

Gentilé
: Trégarantécois, Trégarantécoises
Population : 611 hab. (fleche verte 2019) – 601 hab. (2017)
Densité : 117 hab./km²
Superficie : 5,21 km²

Adresse de la mairie :
Le Bourg, 29260 Trégarantec

Communes limitrophes : Saint-MéenPloudaniel

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Trégarantec

L’origine du nom vient de l’ancien breton treb, village, et de l’anthroponyme Carantec.
En breton, la commune se nomme Tregaranteg.

Histoire de la commune de Trégarantec

Comme en témoigne la découverte d’une tombe de l’âge du bronze, le territoire de Trégarantec est habité depuis la préhistoire.

Cette ancienne trève de la paroisse de Ploudaniel est traversée par une voie romaine qui relie Plouguerneau à Carhaix. Selon la légende, Trégarantec aurait été le chef-lieu du petit évêché d’Illy, qui comptait vingt ménages, dont le premier évêque aurait été saint Théarnec, patron de la paroisse.

Par la suite, l’évêché devient simple archidiaconé sous le nom de Quéménet-Illy. En 1342, le vicomte Hervé VII de Léon en occupe la place forte, le château de Porléac’h. Ce partisan de Charles de Blois est assailli par ceux de Jean de Montfort, qui s’emparent du château, poste avancé de celui de Lesneven. Le vicomte est fait prisonnier avec une trentaine d’autres seigneurs.

À la Révolution, Trégarantec est rattaché au canton de Lesneven.

Blason de la commune de Trégarantec

Blason de la commune de Trégarantec.
Blason de la commune de Trégarantec.

Description
De sinople à l’écusson d’or chargé d’un lion morné de sable, accompagné en chef à dextre d’une tour aussi d’or, ouverte et ajourée du champ, maçonnée aussi de sable, à senestre d’une croisette d’or et en pointe d’une mitre épiscopale d’argent parée d’or.
Source : wikipedia.org




Situation géographique

Catégories : Non classé