L’Île de Ouessant fait partie du département du Finistère. Elle est distante d’une vingtaine de kilomètre de la côte. Le bourg de l’île est situé à Lampaul. La commune fait partie du parc naturel régional d’Armorique et du parc naturel marin d’Iroise.

Mise à jour le 05/08/2022.

Des informations sur Ouessant

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Saint-Renan
Intercommunalité : non

Pays historique
: Le Léon

Gentilé
: Ouessantins, Ouessantines
Population : 833 hab. ( 2019) – 834 hab. (2017)
Densité : 53 hab./km²
Superficie : 15,58 km²

Adresse de la mairie :
Bourg Lampaul, 29242 Ouessant
Site internet
: www.ouessant.fr

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie d’Ouessant

Le nom de l’île est attesté sous les formes Ouxisama ou Uxisama av. J.-C., Axantos au Ier siècle, Uxantis au IVe siècle, Ossa insula en 884, 1045 et vers 1330, Ossan en 1185, Exsent en 1296, Oissant en 1351, Ussent au XIVe siècle, Oessant au XVe siècle, Oyssant, Ayssant, Aissent en 1542.

L’origine du nom d’Ouessant vient du gaulois uxisama, la plus haute, et axantos, formé à partir de la racine aps, eau, la première forme ayant contaminé la seconde.

En breton, l’île se nomme Eusa.

Histoire de l’Île d’Ouessant

L’île d’Ouessant est peuplée dès le Mésolithique (9000 av. J.-C.), mais c’est à la fin de la période Néolithique (2000 av. J.-C.) qu’apparaissent les traces d’une population stable avec des mégalithes près de la presqu’île d’Arlan. C’est à ce même endroit qu’un établissement gallo-romain puis un château médiéval sont construits.

Un important site de l’âge du bronze et de l’âge du fer fait l’objet de fouilles à Mez-Notariou. Saint-Paul-Aurélien se serait installé à Lampaul au VIe siècle, et, durant le Moyen Âge, Ouessant appartient au domaine de l’évêque du Léon. Des Basques de Bayonne y tiennent une pêcherie à la fin du Moyen Âge.

En 1589, la famille de Rieux de Sourdeac acquiert l’île par échange avec l’évêque du Léon. Michel Le Nobletz puis le père Julien Maunoir y mènent des missions d’évangélisation entre 1610 et 1642. En 1681, Vauban fait établir un projet de mise en défense de l’île et y fait construire le phare du Stiff en 1700.

En 1764, l’île est achetée par Louis XV à la famille de Rieux. Les Ouessantins sont embarqués au service du roi. Ils participent à la guerre d’Indépendance des États-Unis, où une centaine d’entre eux laisse la vie. Sous l’Ancien Régime, l’île apparaît dans la littérature comme une sorte de petit paradis où vit une population paisible, à l’abri des turpitudes du continent, et, en 1768, Billardon de Sauvigny intitule l’un de ses romans l’Innocence du premier âge en France, la vie à l’île d’Ouessant.

Durant le XIXe siècle, la population de Ouessant va doubler, et l’île devra être cultivée jusqu’au bord des côtes. Dans ces conditions, la société se structure : les femmes restées sur l’île cultivent la terre tandis que les hommes, embarqués au long cours, sont absents pendant de longues périodes. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’île s’ouvre au continent, et l’amélioration des voies de communication permet au tourisme de se développer.

Ouessant fait partie du parc naturel d’Armorique depuis 1968, et la mer d’Iroise est une réserve de biosphère, mise en place par l’UNESCO en 1988.

Le port de Lampaul sur l'île d'Ouessant à marrée basse.
Le port de Lampaul sur l’île d’Ouessant à marrée basse. Carte postale datant du début des années 1900.

Blason de l’Île d’Ouessant

Blason de la commune d'Ouessant.
Blason de la commune d’Ouessant.

Description
Écartelé, au premier et au quatrième d’or à la fasce de sable, au deuxième et au troisième de gueules plain.

Détail
Il s’agit des armes de la famille Heusaff, seigneurs de l’île au XIVe siècle.
Source : wikipedia.org


Situation géographique

Catégories : Non classé