Saint-Péver est une commune des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Trégor dans le Petit Trégor. Elle se situe à 11 km au sud de Guingamp.

Des informations sur Saint-Péver

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Guingamp
Canton : Plélo
Intercommunalité : CC Leff Armor Communauté

Pays historique
: Le Trégor
Pays traditionnel : Le Petit Trégor

Gentilé : Pévérois, Pévéroises
Population : 402 hab. (2017)
Densité : 31 hab./km²
Superficie : 13,13 km²

Adresse de la mairie : 1 Route de Lanrodec, 22720 Saint-Péver
Site internet : www.saint-pever.net

Communes limitrophes : PloumagoarLanrodecSaint-FiacrePlésidySaint-Adrien

Toponymie de Saint-Péver

L’origine du nom vient du prêtre saint Bezver.

En breton, la commune se nomme Sant-Pever.

Histoire de la commune de Saint-Péver

Une occupation très ancienne du territoire de Saint-Péver est attestée par la présence d’une stèle de l’âge du bronze au Restudo et par la découverte d’une hache polie en porphyre dans la forêt d’Avaugour.

En 1034, les barons d’Avaugour y construisent un château. Sous l’Ancien Régime, Saint-Pérer est trève de Saint-Fiacre. L’ensemble forme une succursale dépendant de Plouagat jusqu’au XIVe siècle, puis de Plésidy.

Vers 1555, le baron d’Avaugour installe sur la rive du Trieux l’une des première grande forge de Bretagne. Le site emploie jusqu’à une cinquantaine de familles de Saint-Péver et des environs, mais l’activité périclite au XVIIIe siècle.

À la Révolution, la trève devient commune et paroisse. Le premier maire, Julien Lepage, est élu en 1790. C’est à Avaugour que naît Julien Lucas, l’un des deux députés du clergé du diocèse de Tréguier aux États généraux de 1789. En 1794, la commune prend le nom laïc de Lalande.

L'église Saint-Pierre sur la commune de Saint-Péver au début des années 1900.
L’église Saint-Pierre sur la commune de Saint-Péver au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé