Kerien est une commune des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Cornouailles dans le Pays Fanch. Elle se situe à 22 km au sud de la ville de Guingamp.

Mise à jour le 05/10/2022.

Des informations sur Kerien

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Guingamp
Canton : Callac
Intercommunalité : Guingamp Paimpol Agglomération

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays Fanch

Gentilé : Kérinois, Kérinoises
Population : 253 hab. ( 2019) – 254 hab. (2017)
Densité : 12 hab./km²
Superficie : 21,88 km²

Adresse de la mairie : Le Bourg, 22480 Kerien

Commune limitrophes : BourbriacMagoarLanrivainPeumerit-QuintinMaël-Pestivien

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du des Côtes d'Armor (22) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Kerien

L’origine du nom vient du breton ker, village, et de Rien, nom d’homme et de saint.

En breton, la commune se nomme Kerien-Boulvriag.

Histoire de la commune de Kerien

L’existence de la motte féodale de Cosquer-Jéhan sur le territoire de la commune augmente en faveur d’une fondation du XIIe ou du XIIIe siècle.

Jusqu’à la Révolution, Kérien constitue l’une des trèves de la paroisse de Bothoa, jadis nommée « le petit évêché de Cornouaille ». Terre de granit, son territoire possède plusieurs importantes constructions seigneuriales, comme le manoir de Kerlegan, aujourd’hui disparu, ou celui de Paou dont il ne subsiste que quelques vestiges.

En juillet 1944, le bourg de Kérien est le théâtre d’un violent combat opposant les maquisards aux parchutistes allemands de la division Ramcke.

Aujourd’hui, la commune est encore réputée pour sa très ancienne foire aux chevaux, qui continue à réunir des foules importantes.

Le bourg de la commune de Kerien au début des années 1900.
Le bourg de la commune de Kerien au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé