La Regrippière est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Nantais dans le Vignoble. Elle se situe à 37 km à l’est de la ville de Nantes.

Des informations sur La Regrippière

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Nantes
Canton : Vallet
Intercommunalité : CC Sèvre et Loire

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Vignoble

Gentilé : Regrippiérois, Regrippiéroises
Population : 1 529 hab. (2018)
Densité : 84 hab./km²
Superficie : 18,17 km²

Adresse de la mairie : 11 place de l’Église, 44330 La Regrippière
Site internet : www.mairie-laregrippiere.fr

Communes limitrophes : La RemaudièreVallet

Toponymie de La Regrippière

L’origine du nom vient de regis perrières, perrières du roi.

En breton, la commune se nomme Skouvlant.

Histoire de la commune de La Regrippière

Un ouvrage gallo-romain atteste de la présence des hommes en ces lieux. Un prieuré de religieuses y est fondé par un disciple de Robert d’Arbrissel, à l’époque de la création de l’abbaye de Fontevrault. Il devient prospère qu XVe siècle, comprenant jusqu’à cinquante religieuses ; la prieure y a droit de justice, des droits sur un moulin à vent et un autre à eau, et sur un colombier.

Le bourg, appelé Escublant ou Escouflant, s’agrandit autour du couvent ; on y trouve l’auditoire et les prisons. Situé à la frontière de la Bretagne, et il s’y effectue un important trafic de sel, les Bretons ne payant pas la gabelle. Les religieuses sont recrutées dans l’aristocratie, et la vie n’y est pas sévère.

Au XVIIe siècle, après la crise du protestantisme, une retour à la règle se fait sentir, culminant lors d’une campagne d’écrits contre le personnel du couvent. Ce dernier est détruit pendant la Révolution. Selon la tradition, les religieuses y restèrent jusqu’au dernier moment, s’enfuyant par un souterrain.

La Regrippière devient paroisse en 1821. La commune naît en 1863 d’une scission de la commune de Vallet, auquel s’ajoute une portion de la commune de La Chaussaire.

La place du bourg de La Regrippière dans les années 1900.
La place du bourg de La Regrippière dans les années 1900.

Blason de la commune de La Regrippière

Blason de la commune de La Regrippière.
Blason de la commune de La Regrippière.

Description
De gueules au calice d’or d’où sort un serpent ondoyant de sinople, surmonté d’un dextrochène à la main imposante de carnation, habillé aussi d’or, mouvant du flanc senestre.
Source : wikipedia.org










Situation géographique

Catégories : Non classé