Penmarch est une commune du département du Finistère. Elle se trouve en Cornouaille dans le Pays Bigouden. Elle se situe à 32 km au sud-ouest de Quimper.

Mise à jour le 16/08/2022.

Des informations sur Penmarch

Département : Finistère
Arrondissement : Quimper
Canton : Pont-l’Abbé
Intercommunalité : CC du Pays Bigouden Sud

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays Bigouden

Gentilé : Penmarchais, Penmarchaises
Population : 5 149 hab. ( 2019) – 5 247 hab. (2017)
Densité : 314 hab./km²
Superficie : 16,39 km²

Adresse de la mairie : 110 Rue Edmond Michelet, 29760 Penmarch
Site internet : www.penmarch.fr

Communes limitrophes : PlomeurGuilvinec

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Penmarch

L’origine du nom vient du breton penn, tête et marh, cheval.
en breton, la commune se nomme Penmarc’h.

Histoire de la commune de Penmarch

La pointe de Penmarch est habitée dès les temps préhistoriques et ce, de façon assez dense à en juger par le nombre élevé de menhirs, de dolmens, de tumuli et d’allées couvertes qui y sont disposés.

Aux XIIe et XIVe siècles, Penmarch, autrefois Tréoultré, vit de pêcheries et de sécheries de poissons. La navigation prend son essor dans l’anse de Pors-Carn avant de se déplacer vers Kérity. Aux XVe et XVIe siècles, l’espace entre la côte et les étocs est un havre très fréquenté par les bateaux qui font du cabotage, en particulier de Bordeaux aux Flandres. De 1490 à 1520, la zone de Penmarch est la zone la plus importante d’armateurs de l’Ouest européen.

Une multitude de croix et de calvaires, trois églises paroissiales, trois chapelles, trois tours, des statues de saints fondateurs, une grande variété de pietà et de Vierges à l’Enfant témoignent par ailleurs de son intense vie religieuse.

Après le XVIe siècle, Penmarch décline économiquement. Il faut attendre le XIXe siècle pour que la pêche et les conserveries redonnent vie au port de Saint-Guénolé. La commune qui vit de plus en plu du tourisme, est partagée désormais en quatre agglomérations, Kérity, Saint-Pierre, Saint-Guénolé et le bourg, qui conservent leur personnalité en dépit des brassages de population.

Le vieux portail du cimetière de Penmarch au début des années 1900.
Le vieux portail du cimetière de Penmarch. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Penmarch

Blason de la commune de Penmarch.
Blason de la commune de Penmarch.

Description
Écartelé : au premier d’azur à la nef d’or grande voile carguée, au deuxième d’hermine plain, au troisième d’argent à la croix de sable cantonnée de douze mouchetures d’hermine du même ordonnées 1 et 2 dans chaque canton, au quatrième d’or à la tête de cheval arrachée de gueules.

Détails
Le premier quartier représente le port de Saint-Guénolé, le deuxième le blason de la Bretagne, le troisième le pavillon de la marine bretonne, et le quatrième des armes parlantes, « pen marc’h » signifiant « tête de cheval » en breton. L’or et le rouge sont les couleurs emblématiques du pays bigouden.
Source : wikipedia.org

Situation géographique

Catégories : Non classé