Perros-Guirec est une commune du département des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Trégor dans le Grand Trégor. Elle se situe à 11 km au nord de Lannion.

Mise à jour le 04/10/2022.

Des informations sur Perros-Guirec

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Lannion
Canton : Perros-Guirec
Intercommunalité : Lannion Trégor Communauté

Pays historique
: Le Trégor
Pays traditionnel : Le Grand Trégor

Gentilé : Perrosiens, Perrosiennes
Population : 7 089 hab. ( 2019) – 7 139 hab. (2017)
Densité : 501 hab./km²
Superficie : 14,16 km²

Adresse de la mairie : Place de l’Hôtel de ville, 22700 Perros-Guirec
Site internet : www.perros-guirec.com

Communes limitrophes : Saint-Quay-PerrosLannionPleumeur-BodouTrégastel

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du des Côtes d'Armor (22) en Bretagne. Carte du pays historique du Trégor en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Perros-Guirec

L’origine du nom vient du breton penn ros, sommet de la colline, et de Guirec, saintbreton qui aborde la côte vers le début du VIIe siècle.

En breton, la commune se nomme Perroz-Gireg.

Histoire de la commune de Perros-Guirec

Le territoire de Perros-Guirec, des Sept-Îles et de l’île Tomé est occupé par l’homme depuis des temps très reculés : on a retrouvé, au bas des rochers de Ploumanac’h, des racloirs des hommes de Neandertal, datant de 150 000 ans avant J.-C., ainsi que des traces du Mésolithique, du Néolithique et des âges du bronze et du fer sur tout le long de la côte. Des traces de fortins sur le rivage attestent par ailleurs une présence gallo-romaine.

Au IXe siècle, le territoire subit des invasions vikings, et accueille, dès le XIIe siècle, des pèlerins venus du Nord en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle. Perros-Guirec est alors une enclave du diocèse de Dol dans le diocèse de Tréguier.

Jusqu’au XVIIIe siècle, cette bourgade côtière est fréquentée par les marins anglais et français. En 1740, le fort des Sept-Îles est construit.

La première municipalité est élue et Perros-Guirec devient chef-lieu de canton en janvier 1790. En juin 1791, la garde nationale de Lannion doit renoncer à s’emparer du recteur Jean-Marie Le Lay, réfugié aux Sept-Îles, la population se regroupant près de la mer et faisant barrage.

La première jetée du port de la Rade est construite en 1845, et les quais édifiés sous le second Empire. Au XXe siècle, Perros acquiert sa notoriété de station balnéaire, et le tourisme relaie les activités traditionnelles de la pêche et de l’agriculture.

Bateaux de plaisance devant Trestaou sur le plan d'eau de Perros-Guirec au début des années 1900.
Bateaux de plaisance devant Trestaou sur le plan d’eau de Perros-Guirec au début des années 1900.

Blason de la commune de Perros-Guirec

Blason de la commune de Perros-Guirrec.
Blason de la commune de Perros-Guirec.

Description
Écartelé d’or et d’azur, au chef aussi d’azur chargé de trois coquilles aussi d’or.
Source : wikipedia.org








Situation géographique

Catégories : Non classé