Pluméliau-Bieuzy est une commune nouvelle du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Pays de Pontivy. Elle est composée depuis le 1er janvier 2019 des communes de Pluméliau et de Bieuzy.

Des informations sur Pluméliau-Bieuzy

Département : Morbihan
Arrondissement : Pontivy
Canton : Pontivy
Intercommunalité : CC Centre Morbihan Communauté

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Pays de Pontivy

Population : 4 379 hab. (2017)
Densité : 51 hab./km²
Superficie : 86,7 km²

Adresse de la mairie : 4 Place du Général de Gaulle, 56930 Pluméliau-Bieuzy
Commune déléguée de Bieuzy : 21 rue Bonne Fontaine – Bieuzy – 56310 Pluméliau-Bieuzy
Site internet : www.plumeliau-bieuzy.bzh

Communes limitrophes : GuernLe SournSaint-ThuriauÉvellysGuéninSaint-BarthélemyMelrand

Toponymie de Pluméliau

L’origine du nom vient de l’association de la ploue, paroisse primitive remontant au haut Moyen Âge, avec son fondateur, saint Méliau, homonyme du fondateur de Ploumiliau en Trégier et de Guimiliau en Léon, ainsi due de Macliau, évêque et comte de Vannes au VIe siècle.

En breton, la commune se nomme Pluniav.

Toponymie de Bieuzy

L’origine du nom vient du vieux breton Beuthi, non attesté et non élucidé, mais que l’on peut déduire de la latinisation en Sanctus Bilci (1125).

En breton, la commune se nomme Bizhui.

Histoire de la commune de Pluméliau

Un grand nombre de haches polies, dont certaines votives, ont été trouvées principalement dans les environs de Saint-Nicolas-des-Eaux. Il s’agit d’un lieu de franchissement du Blavet qui est lui-même une voie de pénétration. Plusieurs villas gallo-romaines et enclos sont répertoriés le long des voies Locmariaquer – Carhaix et Rennes – Quimper : Guervaud, Saint-Hilaire, Kervasselour.

La fondation de la paroisse remonte au VIe siècle, époque du règne de saint Méliau selon la tradition. La fondation du prieuré de Saint-Nicolas de Castennec date de 1120.

L’importante seigneurie de Kervéno marque l’histoire de la paroisse, elle est élevée en marquisat sous le nom de Baud-Kervéno en 1623.

De terribles événements se déroulent à Pluméliau pendant la révolution – notamment le 14 mars 1793, où sont massacrés une vingtaine de soldats républicains – et le 14 juillet 1944, où une soixantaine de maquisards trouvent la mort après les combats de Kervernen.

Histoire de la commune de Bieuzy

Les terrasses alluviales dominant le cours du Blavet sont habitées dès le Néolithique, le dolmen de Kermabon et les découvertes isolées d’outils préhistoriques l’attestent.

Aux âges des métaux, des populations occupent à Castennec, et enterrent leurs morts dans des tumuli sur les plateaux de Kertanguy, de Coëtmenan et du Resto.

Le site de Castennec, promontoire enserré dans un grand méandre du Blavet, est habité dès l’époque néolithique. Des fragments de remparts protohistoriques indiquent une occupation à l’âge du fer puis du bronze.

C’est à l’époque gallo-romaine que le site prend une importance capitale. Il est alors l’antique Sulim, lieu de franchissement du Blavet par une ou deux voies romaines. Casennec est le siège d’un vicus confirmé par de nombreuses villas gallo-romaines repérées en prospection aérienne.

Au Moyen Âge s’y construisent, dans un rayon de 100 mètres, pas moins de cinq établissements religieux, appartenant tous à des communautés ou ordres différents : Saint-Gildas-de-Rhuys, Saint-Sauveur-de-Redon, Saint-Florent-de-Saumur.

C’est l’emplacement primitif de la célèbre Vénus de Quinipily et du premier château d’Alain de Rohan au début du XIIe siècle, Castel-Noec, qui donne son nom au lieu. Le haut Moyen Âge est marqué par la présence des saints Bieuzy et Gildas, puis Alain de Rohan s’installe au XIIe siècle et enfin, à la Renaissance, la puissante famille de Rimaison commandite de nombreuses constructions à Bieuzy et dans les communes voisines.
Au XVIIe siècle, la statue païenne antique de La Couarde vaut à la population de cette petite paroisse rurale d’être mise à l’index. Au début du XXe siècle, les Bieuzytes, jusqu’alors en majorité agriculteurs, vont travailler en nombre à l’usine de tanin de Saint-Nicolas-des-Eaux.

Le village de Saint-Nicolas-des-Eaux sur la commune de Pluméliau-Bieuzy au début des années 1900.
Le village de Saint-Nicolas-des-Eaux sur la commune de Pluméliau-Bieuzy au début des années 1900.

Blason de la commune de Pluméliau

Blason de la commune de Pluméliau-Bieuzy.
Blason de la commune de Pluméliau-Bieuzy.

Description
D’azur à l’épée haute d’argent garnie d’or, accompagnée de sept roses d’or aboutées et ordonnées en cercle et brochant sur la lame (en orle).
Source : wikipedia.org






Situation géographique

Catégories : Non classé