Hennebont est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays Vannetais dans le Bas-Vannetais. Elle se situe à 15 km au nord-est de la ville de Lorient.

Des informations sur Hennebont

Département : Morbihan
Arrondissement : Lorient
Canton : Hennebont
Intercommunalité : Lorient Agglomération

Pays historique
: Le Vannetais
Pays traditionnel : Le Bas-Vannetais

Gentillé : Hennebontais, Hennebontaises
Population : 15 678 hab. (2017)
Densité : 844 hab./km²
Superficie : 18,57 km²

Adresse de la mairie : 13 Place Maréchal Foch, 56700 Hennebont
Site internet : www.hennebont.bzh

Communes limitrophes : Inzinzac-LochristLanguidicKervignacLanesterCaudan

Toponymie de Hennebont

Hennebont est l’une de ces villes de fond d’estuaire installées de part et d’autre de la rivière, le Blavet ici, au point où le franchissement es devenait possible. C’est la construction du premier pont, hen bont : le « vieux pont » en breton, qui est à l’origine de la ville.

En breton, la commune se nomme Henbont.

Histoire de la commune de Hennebont

Les traces d’occupation du territoire d’Hennebont remontent au IIe siècle av. J.-C. À la fin du Ve siècle, saint Caradec serait venu christianiser les rivages du Blavet. Le Kemenet-Héboé est mentionné dès le VIe siècle et est connu comme division féodale au XIe siècle.

Devenu seigneurie d’Hennebont, il est démembré au XIIIe siècle : une partie du château et de nombreuses paroisses sont transmises par alliance aux seigneurs de Léon, puis passent par héritage an 1663 aux vicomtes de Rohan qui détiennent déjà une partie du château.

Face à la puissante seigneurie des Rohan-Guémené, installés dans la vieille ville sur la rive droite du Blavet, la ville close est bâtie au XIIIe siècle sur la rive gauche. Elle ne joue qu’un rôle administratif et commercial au XVIIe siècle et est amputée de ses parties défensives. C’est à cette époque que Lorient supplante Hennebont comme port commercial.

À la Révolution, les différents établissements religieux d’Hennebont : l’abbaye de la Joie-Notre-Dame, le couvent des carmes fondé en 1384, et le couvent des capucins bâti au Mont-Délice en 1634, sont saisis et vendus comme biens nationaux.

La ville reprend son développement dans la seconde moitié du XIXe siècle avec la construction en 1861 de la ligne de chemin de fer et du viaduc, la création de forges en amont, et l’implantation du haras national. Le destruction en 1944 des quartiers anciens du centre-ville sont à l’origine d’une reconstruction et d’une urbanisation importantes.

Les quais du port d'Hennebont au début des années 1900.
Les quais du port d’Hennebont au début des années 1900.

Blason de la commune de Hennebont

Blason de la commune d'Hennebont.
Blason de la commune d’Hennebont.

Description
D’azur au navire contourné de trois mâts de sable, habillé d’hermine, flammé de gueules et voguant sur une mer d’argent.
Source : wikipedia.org







Situation géographique

Catégories : Non classé