Lanvéoc est une commune du département du Finistère. Elle se situe en Cornouaille en Pays de Crozon. Elle se trouve à 35 km à l’ouest de Châteaulin.

Mise à jour le 10/08/2022.

Des informations sur Lanvéoc

Département : Finistère
Arrondissement : Châteaulin
Canton : Crozon
Intercommunalité : CC Presqu’île de Crozon-Aulne Maritime

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays de Crozon

Gentilé : Lanvéociens, Lanvéociennes
Population : 1 970 hab. ( 2019) – 2 095 hab. (2017)
Densité : 103 hab./km²
Superficie : 19,21 km²

Adresse de la mairie : 4 Rue de Tal ar Groas, 29160 Lanvéoc
Site internet : www.lanveoc.com

Commune limitrophe : Crozon

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Lanvéoc

L’origine du nom vient du vieux breton lann, monastère, et de saint Maeoc.
En breton, la commune se nomme Lañveog.

Histoire de la commune de Lanvéoc

Le village de La Boissière, situé presque à la limite méridionale de la commune, porte un nom qui évoque le buis, plante étrangère à la région mais caractéristique des établissements romains. L’occupation humaine de ce site daterait du IIIe siècle, d’après des pièces de monnaie trouvées sur place. Il existe encore des traces d’une voie ancienne qui traverse La Boissière et se prolongeait jusqu’à Lanvéoc, permettant un accès plus commode vers Brest.

Au Moyen-âge, la construction la plus importante de la presqu’île est une motte féodale, disparue au XIXe siècle, située près du manoir du Poulmic. D’importantes familles nobles se succèdent dans ce manoir, comme celles des Chastel ou des Goulaine. Quatre religieuses sont issues de cette dernière famille, et l’une d’elles, morte en odeur de sainteté, est l’une des initiatrices, sous Louis XIII, de la fête de la Vierge, le 15 août.

Tourné vers la mer depuis le XVIIe siècle, Lanvéoc est un lieu de passage pour les voyageurs allant de Brest à Nantes et, par la Loire, à Paris. L’héritière des derniers seigneurs, les Rousselet de Châteaurenault, épouse l’amiral d’Estaing et meurt sans descendance pendant la Révolution. Le manoir et les terres voisines sont alors vendus au colonel Le Gentil de Quelern, un héros de l’expédition d’Égypte, et aux fermiers qui exploitent le domaine.

Après la Révolution, la trêve de Lanvéoc évolue vers un régime autonome, qui amène en 1862 la création d’une paroisse, puis d’une commune découpée dans le territoire de Crozon en 1872. L’agglomération se développe en raison de ses nombreuses communications avec Brest, mais plus encore par la suite, lors de la construction en 1936 de la base aéronavale et du transfert de l’École navale à Poulmic en 1947.

Le manoir du Poulmic sur la commune de Lanvéoc au début des années 1900.
Le manoir du Poulmic sur la commune de Lanvéoc dans le Finistère. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Lanvéoc

Blason de la commune de Lanvéoc.
Blason de la commune de Lanvéoc.

Description
Echiqueté d’argent et de gueules de quatre tires, aux quatre mouchetures d’hermine de sable posées à plomb et rangées en bande sur quatre points d’argent de l’échiqueté, à la champagne d’azur chargée d’une ancre d’or sans trabe, brochant sur un vol stylisé d’argent.

Détail
L’échiqueté est hérité des barons de Poulmic (XIIe siècle), anciens propriétaires des terres de Lanvéoc. L’ancre et les ailes symbolisent la base aéronavale de « Lanvéoc-Poulmic » de la marine nationale, où se trouve également l’École navale.
Source : wikipedia.org

Situation géographique

Catégories : Non classé