Le Relecq-Kerhuon est un commune du département du Finistère. Limitrophe avec la ville de Brest, elle a connue une urbanisation rapide.

Mise à jour le 05/08/2022.

Des informations sur Le Relecq-Kerhuon

Département : Finistère
Arrondissement : Brest
Canton : Guipavas
Intercommunalité : Brest Métropole

Pays historique
: Le Léon
Pays traditionnel : Le Bas-Léon

Gentilé
: Relecquois, Relecquoises, Kerhorres
Population : 11 717 hab. (fleche verte 2019) – 11 462 hab. (2017)
Densité : 1 822 hab./km²
Superficie : 6,43 km²

Adresse de la mairie :
1 Place de la Libération, 29480 Le Relecq-Kerhuon
Site internet
: www.lerelecqkerhuon.bzh

Commune limitrophe : Guipavas

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie du Relecq-Kerhuon

L’origine du nom vient de l’ancien breton relec, reliques, et de Kerhuon, de ker, village et Huon, nom de famille.
En breton, la commune se nomme Ar Releg-Kerhuon.

Histoire de la commune du Relecq-Kerhuon

Des stèles gauloises indiquent que le site est habité depuis longtemps. Des croix médiévales, des calvaires et des chapelles datant des XVIe et XVIIe siècles témoignent d’une vie rurale relativement prospère.

Au XVIIIe siècle, la marine de Brest implante dans l’anse du Kerhuon des parcs à bois pour ses constructions navales.

Dès 1860-1865, la section du Relecq est traversée par la ligne de chemin de fer qui relie Paris à Brest. Elle devient alors un lieu de passage important et deux stations y sont ouvertes. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, le Relecq-Kerhuon est une enclave de Guipavas. Les Kerhorres obtiennent leur indépendance religieuse en 1869 et leur autonomie administrative en 1896.

La pêche côtière est alors très développée. Puis, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la construction d’une poudrerie nationale au Moulin-Blanc et, aussi, l’implantation de la pyrotechnie à Saint-Nicolas, attirent une population plus ouvrière.

En 1974, le Relecq-Kerhuon adhère à la communauté urbaine de Brest. Son urbanisation s’accélère.

La cale du passage sur l'Élorn entre Le Relecq-Kerhuon et Plougastel-Daoulas.
La cale du passage sur la rive de l’Élorn entre Le Relecq-Kerhuon et Plougastel-Daoulas. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune du Relecq-Kerhuon

Blason de la commune du Relecq-Kerhuon.
Blason de la commune du Relecq-Kerhuon.

Description
D’azur au navire kerhor de sable, équipé et habillé d’or, au chef d’argent chargé de cinq mouchetures d’hermine de sable.
Source : wikipedia.org






Situation géographique

Catégories : Non classé