Plonévez-Porzay est une commune du département du Finistère. Elle se trouve en Cornouaille dans le Pays de Porzay. Elle se situe à 15 km au sud-ouest de Châteaulin.

Mise à jour le 10/08/2022.

Des informations sur Plonévez-Porzay

Département : Finistère
Arrondissement : Châteaulin
Canton : Crozon
Intercommunalité : CC Pleyben-Châteaulin-Porzay

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays de Porzay

Gentilé : Plonévéziens, Plonévéziennes
Population : 1 784 hab. (fleche verte 2019) – 1 758 hab. (2017)
Densité : 61 hab./km²
Superficie : 29,23 km²

Adresse de la mairie : 5 Allée du Stade, 29550 Plonévez-Porzay
Site internet : www.plonevez-porzay.net

Communes limitrophes : PloévenCastQuéménévenLocronanKerlaz

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique de Cornouaille en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Plonévez-Porzay

L’origine du nom vient de l’ancien breton ploe, paroisse, et nevez, nouvelle, auxquels s’est ajouté le nom de la région appelée Porzay d’un ancien pluriel breton porz, ports.
En breton, la commune se nomme Plonevez-Porzhe.

Histoire de la commune de Plonévez-Porzay

Le premières traces d’occupation humaine du territoire de Plonévez-Porzay – des haches de pierre polie – remontent au Néolithique. De l’époque du bronze, il subsiste des haches à douille et un tumulus.

Les Romains ont laissé des vestiges importants en particulier des cuves à salaison en petit appareil recouvert d’enduit, des fondations d’habitations, des monnaies et des tessons de poterie.

Au VIIe siècle, par sa situation privilégiée, au croisement de deux anciennes voies romaines, la paroisse de Plonévez-Porzay prend son indépendance et étend son territoire au détriment de celui de Ploéven, sa voisine. La nouvelle paroisse regroupe les territoires de Cast, Quéménéven, Locronan et Kerlaz.

Au fil du temps, son territoire se réduit, et, dès le XIe siècle, les paroisse de Cast, de Quéménéven et de Locronan prennent leur indépendance.

À Saint-Anne-la-Palud se déroule à la fin du mois d’août le pardon de Cornouaille, le plus fréquenté avec celui de Rumengol. Pendant la Révolution, l’Administration, incapable de freiner la foule, feint d’assimiler le pèlerinage à une grande foire. En 1795, il est toléré, sous le nom de « pardon des citoyens ».

Au XIXe siècle, les tentes de pèlerins y forment un gigantesque campement, par la suite transformé en fête foraine.

En 1929, une portion du territoire de Plonévez-Porzay est rattachée à Locronan, et en 1932 Kerlaz devient une commune distincte, amputant une nouvelle partie de l’ancienne grande paroisse. L’économie rurale de la commune, fondée sur l’élevage porcine et bovin, s’ouvre par la suite au tourisme.

La pardon de Sainte-Anne-la-Palud à Plonévez-Porzay au début des années 1900.
La pardon de Sainte-Anne-la-Palud à Plonévez-Porzay. Carte postale du début des années 1900.

Blason de Plonévez-Porzay

Blason de la commune de Plonévez-Porzay.
Blason de la commune de Plonévez-Porzay.

Description
Écartelé : au premier d’azur à Sainte Anne présentant un livre ouvert à Marie, le tout d’or, au deuxième de sinople aux trois épis de blé d’or joints en pointe, au troisième de sinople à la bande d’argent chargée de trois mouchetures d’hermine de sable, posées dans le sens de la bande, au quatrième d’azur à la mer démontée d’argent en fasce ; à la croix d’argent brochant sur l’écartelé.
source : wikipedia.org


Situation géographique

Catégories : Non classé