Saint-André-des-Eaux est une commune du département des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Pays de Saint-Malo dans le Clos Ratel. Elle se situe à 10 km au sud de la ville de Dinan.

Des informations sur Saint-André-des-Eaux

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Dinan
Canton : Lanvallay
Intercommunalité : Dinan Agglomération

Pays historique
: Le Pays de Saint-Malo
Pays traditionnel : Le Clos Ratel

Gentilé : Saint-Andréens, Saint-Andréennes
Population : 339 hab. (2017)
Densité : 65 hab./km²
Superficie : 5,24 km²

Adresse de la mairie : Le Bourg, 22630 Saint-André-des-Eaux
Site internet : www.st-andre-des-eaux22.bzh

Communes limitrophes : CalorguenÉvranLe QuiouSaint-Juvat

Toponymie de Saint-André-des-Eaux

L’origine du nom vient de saint André, patron de l’Écosse. La mention « des-Eaux » est ajouté en 1624.

En breton, la commune se nomme Sant-Andrev-an-Dour.

Histoire de la commune de Saint-André-des-Eaux

Saint-André-des-Eaux est construit sur le parcours de la voie romaine qui relie Corseul à Rennes. À l’instar d’Évran, Saint-André-des-Eaux est érigé en paroisse au XIIe siècle, lors du démembrement des paroisses primitives de Plumaudan et de Plouasne.

Un monastère abritant des templiers aurait été édifié sur le territoire de la paroisse, à l’emplacement actuel des ruines de la chapelle de Fontlebon, au lieu-dit Le Besso. Non loin de là, le manoir fortifié du Besso, également en ruine, a été la demeure de Robert de Beaumanoir, fils du héros du combat des Trente, chambellan du duc de Bretagne et capitaine de la villes de Nantes, après avoir épousé l’hérituière de la seigneurie, Tiennette du Besso.

Saint-André-des-Eaux est rattaché au canton d’Évran depuis 1790.

Le pont du Besso sur la commune de Saint-André-des-Eaux au début des années 1900.
Le pont du Besso sur la commune de Saint-André-des-Eaux au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé