Saint-Suliac est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays de Saint-Malo dans le Clos poulet. Elle se situe à 13 km au sud de la ville de Saint-Malo.

Des informations sur Saint-Suliac

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Saint-Malo
Canton : Dol-de-Bretagne
Intercommunalité : Saint-Malo Agglomération

Pays historique
: Le Pays de Saint-Malo
Pays traditionnel : Le Clos Poulet

Gentillé : Suliaçais, Suliaçaises
Population : 925 hab. (2018)
Densité : 169 hab./km²
Superficie : 5,46 km²

Adresse de la mairie : Les Ruelles Guitton, 35430 Saint-Suliac
Site internet : www.saint-suliac.fr

Communes limitrophes : Saint-PèreLa Ville-ès-Nonais

Toponymie de Saint-Suliac

L’origine du nom vient de Suliac ou Suliau, ermite gallois du VIe siècle.

En breton, la commune se nomme Sant-Suliav.

Histoire de la commune de Saint-Suliac

Il existe sur la hauteur d’un promontoire naturel, appelé le Mont-Garrot ou Gareau, qui culmine à 73 mètres d’altitude et qui est situé au sud de l’actuel village de Saint-Suliac, les traces d’un établissement gallo-romain.

Plus tard, au VIe siècle, un moine ermite venu du pays de Galles s’établit sur la hauteur de ce mont. Il est à l’origine de la fondation d’un prieuré construit à l’emplacement du bourg actuel. En 1136, la paroisse de Saint-Suliac, qui dépend jusqu’alors de l’évêché d’Alet, passe sous la dépendance de l’abbaye bénédictine angevine de Saint-Florent-lès-Saumur. Cette abbaye fonde au cours du XIIe siècle, sur la hauteur du Mont-Garrot, le monastère de Saint-Laurent dont une croix marque aujourd’hui l’emplacement de sa chapelle.

Le prieuré bénédictin ayant disparu à partir du XVe siècle, les moines ont laissé cependant des traces de leurs passage dans le paysage de la région, notamment par la culture de la vigne. Bien que la production de vin soit abandonnée depuis le XVIIIe siècle, des ceps de vigne se voient encore actuellement sur les flancs du Mont-Garrot.

Le bourg actuel se constitue dans le siècle qui suit l’arrivée du saint, au fond d’une anse de la Rance maritime et serré autour de l’église dont le début de son implantation remonterait du VIe au XIe siècle.

Dès le début du XVIe siècle, Saint-Suliac est un port actif. Pendant la Révolution il prend le nom de Port-Suliac et conserve jusqu’aux années 1950 son port de pêche, qui constitue sa principale activité économique.

Le clocher de l'église Saint-Suliac sur la commune de Saint-Suliac au début des années 1900.
Le clocher de l’église Saint-Suliac sur la commune de Saint-Suliac au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé