Boistrudan est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays Rennais dans le Guerchais. Elle se situe à 56 km au sud de la ville de Fougères.

Des informations sur Boistrudan

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Fougères-Vitré
Canton : Châteaugiron
Intercommunalité : Roche aux Fées Communauté

Pays historique
: Le Pays Rennais
Pays traditionnel : Le Guerchais



Gentilé : Boistrudanais, Boistrudanaises
Population : 708 hab. (2018)
Densité : 55 hab./km²
Superficie : 12,8 km²

Adresse de la mairie : 2 place de la Mairie, 35150 Boistrudan

Communes limitrophes : Piré-ChancéMoulinsMarcillé-RobertEsséJanzé

Toponymie de Boistrudan

L’origine du nom vient peut-être d’un lieu-dit ou d’un bois.

En breton, la commune se nomme Koetruzan.

Histoire de la commune de Boistrudan

Le territoire de Boistrudan, dont le nom est connu depuis au moins le XIe siècle, dépend de la seigneurie de Piré-sur-Seiche. Le nom de la localité passe de Bosco Truant en 1197 à Boays-Trudant au XVIe siècle, puis Bois-Trudain en 1685.
Le territoire, devenu commune et paroisse à la demande des habitants en 1784, est détaché de Piré, sauf le château de l’Épinay et deux fermes attenantes. Ainsi la commune de Boistrudan ne comporte aucun château.
L’abbé François-Marie Leroux, son premier recteur et maire, est tué avec d’autres citoyens par les chouans en 1796. Le premier maire élu est François Geslin, le 14 juillet 1790. La commune est de tradition agricole et artisanale, liée à l’exploitation de la terre. Au XIXe siècle, elle compte des bourreliers, des charpentiers et des cercliers. Le nombre d’habitants, 1 183 en 1851, est en baisse constante jusqu’en 1975, puis se stabilise.

La place et le cimetière dans le bourg de Boistrudan au début des années 1900.
La place et le cimetière dans le bourg de Boistrudan au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé