Essé est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays Rennais dans le Guerchais. Elle se situe à 59 km au sud de la ville de Fougères.

Des informations sur Essé

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Fougères-Vitré
Canton : La Guerche-de-Bretagne
Intercommunalité : Roche aux Fées Communauté

Pays historique
: Le Pays Rennais
Pays traditionnel : Le Guerchais

Gentilé : Esséens, Esséennes
Population : 1 077 hab. (2018)
Densité : 46 hab./km²
Superficie : 23,19 km²

Adresse de la mairie : 1 rue de la Seiche, 35150 Esse
Site internet : www.esse-larocheauxfees.fr

Communes limitrophes : Piré-ChancéBoistrudanMarcillé-RobertLe Theil-de-BretagneJanzé

Toponymie d’Essé

L’origine du nom vient du nom du dieu gaulois Essus ou de l’anthroponyme latin Essius.

En breton, la commune se nomme Ezieg.

Histoire de la commune d’Essé

La commune d’Essé est traversée d’est en ouest par une voie dite « chemin des Sauniers ». On sait aujourd’hui que cet axe de circulation est mis en place au Néolithique par des hommes ayant des besoins économiques et culturels. De part et d’autre de ce chemin protohistorique, on recense un certain nombre de mégalithes, dont le plus fameux est sans conteste celui de La Roche-aux-Fées, et de menhirs isolés. L’importance relative des menhirs et mégalithes locaux et les nombreuses interrogations qu’ils ont suscitées peuvent expliquer la pérennité d’un fond de légendes attachées aux fées.
L’époque gallo-romaine connaît une forte densité de peuplement. On a inventorié plusieurs établissements ruraux composés d’enclos associés ou emboîtés. Il s’agissait probablement de fermes indigènes auxquelles ont été adjointes des dépendances et des rajouts. Ces ensembles sont érigés dans les années suivant la conquête. L’élevage y tenait une part prépondérante. Ces structures agricoles, modestes par leur superficie, succèdent aux aedificia gaulois.
Au Moyen Âge, les moines bénédictins de Béré, près de Châteaubriand, ainsi que les chanoines de la cathédrale de Rennes se partagent les dîmes de la paroisse. Le recteur touchait les dîmes du chanvre et du blé noir. Les droits sur la terre d’Essé se partagent à l’époque moderne entre le prince de Condé, baron de Châteaubriand, le seigneur de La Rigaudière au Theil et le seigneur du Rouvray.
De nos jours, la commune a une vocation essentiellement agricole.

Le dolmen de La Roche aux Fées sur la commune d'Essé au début des années 1900.
Le dolmen de La Roche aux Fées sur la commune d’Essé au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé