Brécé est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays Rennais dans le Pays de Rennes. Elle se situe à 17 km à l’est de la ville de Rennes.

Des informations sur Brécé

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Rennes
Canton : Liffré
Intercommunalité : Rennes Métropole

Pays historique
: Le Pays Rennais
Pays traditionnel : Le Pays de Rennes

Gentilé : Brécéens, Brécéennes
Population : 2 083 hab. (2018)
Densité : 291 hab./km²
Superficie : 7,16 km²

Adresse de la mairie : 6 rue de Rennes, 35530 Brécé
Site internet : www.mairie-brece.fr

Communes limitrophes : AcignéServon-sur-VilaineNoyal-sur-Vilaine

Toponymie de Brécé

L’origine du nom vient sans doute de l’anthroponyme romain ou peut-être gaulois Briccius et du suffixe –acum.

En breton, la commune se nomme Brec’heg.

Histoire de la commune de Brécé

Les plus anciens témoignages de la présence humaine à Brécé sont de grands enclos complexes, probablement des fermes indigènes préromaines, repérés à l’ouest du bourg et au lieu-dit La Noë-du-Gué.
Mais les premières mentions écrites de la localité remontent à l’an 1130, date à laquelle elle appartient à l’abbaye de Saint-Melaine. En 1158, Josse, archevêque de Tours, en 1170, Estienne, évêque de Rennes, et en 1185, le pape Luce III confirment les bénédictins de l’abbaye de Saint-Melaine dans la possession de l’église et du territoire de Brécé, alors nommé Breceium, qui compte 800 habitants.
Entre 1216 et 1231, la paroisse est distraite de la grande paroisse mère de Noyal-sur-Vilaine, dont elle est à l’origine une succursale. À cette époque, la vigne y est cultivée, comme à Rennes et dans d’autres paroisses de l’évêché de Rennes.
La seigneurie de Brécé, qui possède le droit de haute justice, relève de la baronnie de Châteaugiron. Elle appartient pendant plusieurs siècles aux seigneurs de Fouesnel en Louvigné-de-Bais. Le principal manoir, Montigné, siège également d’une haute justice et propriété des seigneurs du Bois-Orcant en Noyal-sur-Vilaine de 1524 à 1789, relève de la seigneurie du Loroux. Le manoir et sa motte ont désormais totalement disparu.
Brécé, qui fait partie du canton de Noyal-sur-Vilaine en 1790, est rattaché en 1801 à celui de Châteaugiron. L’arrivée du chemin de fer – la ligne Paris-Rennes – sous le second empire marque fortement l’urbanisme du bourg, qui est traversé directement par la ligne ferroviaire.
Au début du XXe siècle, beaucoup de Brécéens travaillaient à la fonderie de la localité voisine Servon-sur-Vilaine. Aujourd’hui, la population travaille essentiellement dans le bassin d’emploi rennais.

Le bourg de Brécé avec le clocher de l'église Saint-Exupère au début des années 1900.
Le bourg de Brécé avec le clocher de l’église Saint-Exupère au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé