Cavan est une commune du département des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Trégor dans le Grand Trégor. Elle se situe à 12 km au sud-est de Lannion.

Mise à jour le 04/10/2022.

Des informations sur Cavan

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Lannion
Canton : Bégard
Intercommunalité : Lannion Trégor Communauté

Pays historique
: Le Trégor
Pays traditionnel : Le Grand Trégor

Gentilé : Cavannais, Cavannaises
Population : 1 532 hab. ( 2019) – 1 564 hab. (2017)
Densité : 93 hab./km²
Superficie : 16,40 km²

Adresse de la mairie : 10 Rue du Général de Gaulle, 22140 Cavan
Site internet : www.mairie-cavan.fr

Communes limitrophes : Caouënnec-LanvézéacQuempervenLangoatBerhetPratPluzunetTonquédec

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du des Côtes d'Armor (22) en Bretagne. Carte du pays historique du Trégor en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Cavan

L’origine du nom vient du breton caouen, chat-huant, ou plus probablement du saint breton Garan, Haran ou Cavan, en ancien breton Catman.

En breton, la commune se nomme Kawan.

Histoire de la commune de Cavan

Cavan est le siège d’un site archéologique important qui témoigne de la lointaine vitalité du lieu: tumuli, dolmens et menhirs sont découverts au XIXe siècle. De plus, Cavan est une étape le long de la voie gallo-romaine menant de Carhaix à Tréguier.

La commune ignore sa véritable origine. Kaouan évoque les marais, refuges des oiseaux nocturnes, où se serait édifié Cavan. Selon une autre hypothèse, saint Garan, fils d’un patricien romain du IIIe siècle, serait le fondateur de la paroisse. Rallié au christianisme, il serait parti convertir les habitants de Trégaran, puis ceux de Cavan, en accomplissant de nombreux miracles. Saint Garan est aussi assimilé à un religieux, guide de plusieurs migrations bretonnes vers l’Armorique, au Ve ou VIe siècle.

Au XIe siècle, Cavan appartient à la vicomtesse Royanteline qui y fonde une communauté de filles. Celle-ci dissoute, la trève va au duc Geoffroy. Au XIIIe siècle, la famille d’Avaugour prend le nom de Cavan.

La paroisse possède l’un des plus vieux compte de fabrique du département. Elle montre une grande abondance de juridiction, de notables et d’officiers de justice, ainsi que beaucoup de riches propriétaires. Le lieu-dit Le Cimetière-des-Anglais est le théâtre de sanglants combats pendant la guerre de Cent Ans. Puis Cavan défend la Ligue et est sanctionné par le parlement de Bretagne en 1592.

La première municipalité est élue en 1790. L’abbé Le Gall, qui refuse de jurer fidélité à la Nation, s’enfuit, mais il est guillotiné en 1794. Le 10 septembre 1792, des dizaines de Cavannais sont impliqués dans une insurrection sévèrement punie par les armes, à Lannion.

Le clocher de l'église Saint-Chéron sur la commune de Cavan au début des années 1900.
Le clocher de l’église Saint-Chéron sur la commune de Cavan au début des années 1900.

Blason de la commune de Cavan

Blason de la commune de Cavan.
Blason de la commune de Cavan.

Description
D’or à trois chouettes de sable.
Source : wikipedia.org









Situation géographique

Catégories : Non classé