Kerpert est une commune du département des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Cornouaille dans le Pays Fanch. Elle se situe à 25 km au sud de Guingamp.

Des informations sur Kerpert

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Guingamp
Canton : Callac
Intercommunalité : Guingamp Paimpol Agglomération

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays Fanch

Gentilé : Kerpertois, Kerpertoises
Population : 270 hab. (2017)
Densité : 13 hab./km²
Superficie : 21 km²

Adresse de la mairie : 47 Le Bourg, 22480 Kerpert

Communes limitrophes : PlésidySaint-ConnanSaint-Gilles-PligeauxCanihuelSaint-Nicolas-du-PelemLanrivainMagoar

Toponymie de Kerpert

L’origine du nom vient du breton ker, village, et Per, Pierre.

En breton, la commune se nomme Kerbêr.

Histoire de la commune de Kerpert

Deux tumuli à Succagnou, un caveau à Keranquéré et un dépôt de haches à douilles témoignent d’une occupation des lieux à l’âge du bronze. Le site à tuiles de Coldévennec et sa croix monolithique confirment la présence de l’homme à l’époque gallo-romaine. Orthographié Kerpezre en 1443, le village de Pierre est le chef-lieu de la paroisse primitive de Pligeaux avant le transfert à Saint-Gilles.

Le marquis de Pontcallec, en révolte contre le gouvernement royal, se réfugie en novembre 1719 à Coatmalouen, peu avant d’être arrêté à Lignol (Morbihan).

Kerpert s’agrandit en 1842 de deux enclaves de la paroisse de Magoar, dont Kergrist-Lan et sa chapelle, la seule de la commune.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le 27 juillet 1944, un violent combat oppose les Allemands et les maquisards de Coatmalouen.

L'église Saint-Pierre sur la commune de Kerpert au début des années 1900.
L’église Saint-Pierre sur la commune de Kerpert au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé