La Trinité-Porhoët est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays de Saint-Malo dans le Porhoët. Elle se situe à 44 km à l’est de la ville de Pontivy.

Des informations sur La Trinité-Porhoët

Département : Morbihan
Arrondissement : Pontivy
Canton : Ploërmel
Intercommunalité : Ploërmel Communauté

Pays historique
: Le Pays de Saint-Malo
Pays traditionnel : Le Porhoët

Gentillé : Trinitais, Trinitaises
Population : 677 hab. (2017)
Densité : 53 hab./km²
Superficie : 12,7 km²

Adresse de la mairie : Place du Martray, 56490 La Trinité-Porhoët
Site internet : www.la-trinite-porhoet.bzh

Communes limitrophes : CoëtlogonMénéacMohonForges de LanouéePlumieux

Toponymie de La Trinité-Porhoët

L’origine du nom vient de l’église paroissiale, placé sous l’invocation de la Sainte-Trinité. Le Porhoët, du vieux-breton Poutrocoët, « le pays de l’autre côté des bois », était à la fois une division féodale (la vicomté de Porhoët) et ecclésiastique (l’archidiaconé de Porhoët, du diocèse de Saint-Malo).

En breton, la commune se nomme An drinded-Porc’hoed.

Histoire de la commune de La Trinité-Porhoët

L’agglomération primitive gallo-romaine, devenue plus tard villa bretonne, est choisie pour capitale par les vicomtes de Porhoët. Héritiers et successeurs des rois de la Domnonée, ils n’ont de cesse d’embellir leur ville, construisent forteresse, église et halles, organisant foires et pèlerinages. En 1050, les seigneurs de Porhoët aident les moines de Saint-Jacut à fonder un prieuré en l’honneur de la Sainte-Trinité. Mais, dès le XIIe siècle, les bénédictins réintègrent l’abbaye-mère, déléguant leurs fonctions à un chapelain ou vicaire qui dessert la paroisse moyennant rétribution.

En quittant leur prieuré, les moines cèdent l’église à la population, qui, peu à peu, abandonne l’église paroissiale de Saint-Judicaël, trop éloignée. C’est au XIIIe siècle que la ville est baptisée « La Villa de Trinitate ». En 1603, elle devient l’un des sièges de la juridiction du duché de Rohan. En 1790, La Trinité-Porhoët est érigé en commune, puis en chef-lieu de canton.

La place du Martray dans le bourg de La Trinité-Porhoët au début des années 1900.
La place du Martray dans le bourg de La Trinité-Porhoët au début des années 1900.

Blason de la commune de La Trinité-Porhoët

Blason de la commune de La Trinité-Porhoët.
Blason de la commune de La Trinité-Porhoët.

Description
De gueules au château d’or couvert du même, maçonné et ajouré de sable, au franc-canton d’hermine.
Source : wikipedia.org







Situation géographique

Catégories : Non classé