Ménéac est une commune du département du Morbihan. Elle se trouve en Pays de Saint-Malo dans le Porhoët. Elle se situe à 53km à l’est de la ville de Vannes.

Mise à jour le 24/10/2022.

Des informations sur Ménéac

Département : Morbihan
Arrondissement : Pontivy
Canton : Ploërmel
Intercommunalité : Ploërmel Communauté

Pays historique
: Le Pays de Saint-Malo
Pays traditionnel : Le Porhoët

Gentilé : Ménéacois, Ménéacoises
Population : 1 532 hab. ( 2019) – 1 578 hab. (2017)
Densité : 22 hab./km²
Superficie : 68,22 km²

Adresse de la mairie : 10 Rue de la République, 56490 Ménéac
Site internet : www.meneac.bzh

Communes limitrophes : GomenéMerdrignacIllifautBrignacÉvriguetGuilliersMohonLa Trinit-PorhoëtCoëtlogon

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Morbihan (56) en Bretagne. Carte du pays historique de Saint-Malo en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Ménéac

Le suffixe –ac. fait penser à un nom gaulois ou gallo-romain, mais le radical méné– évoque fortement le breton menez, « montagne », en gaulois monijos. On a proposé d’y voir un nom breton où le suffixe –akon aurait exceptionnellement évolué en –ac et non en –ec. Mais il peut tout aussi bien s’agir d’un nom gauois, monijako, « le pays montagneux ».

En breton, la commune se nomme Menieg.

Histoire de la commune de Ménéac

Souvenirs des premiers occupants, différents menhirs s’égrènent sur le territoire. Plus tard, les Romains installent un poste de défense visant à protéger deux voies se croisant non loin de là. Après le passage des Normands, les comtes de Porhoët fondent une église. Vers 1019, Guéthenoc, seigneur de Châteautro, donne à l’abbaye du Mont-Saint-Michel trois villas situées à Ménéac.

C’est le début d’un long partage de biens qui aboutit à d’importantes divisions et subdivisions des dîmes de la paroisse. Sur les vingt-quatre quartiers prélevés, quatre vont à l’abbaye de Saint-Jean-des-Près et deux à la fabrique de Ménéac, dix aux seigneurs.

À la révolution, le recteur, M. Le Mée, imité par ses vicaires, refuse le serment schismatique et se retire à Talensac. Le conseil municipal reçoit un blâme sévère après avoir rappelé les anciens prêtres. Aux brimades répondent les violences et la population embrasse la cause de la chouannerie.

L'église Saint-Jean-Baptiste dans le bourg de Ménéac au début des années 1900.
L’église Saint-Jean-Baptiste dans le bourg de Ménéac au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : CommunesMorbihan