La Turballe est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Nantais dans le Pays de Guérande. Elle se situe à 27 km au nord-ouest de la ville de Saint-Nazaire.

Mise à jour le 3/11/2022.

Des informations sur La Turballe

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Saint-Nazaire
Canton : Guérande
Intercommunalité : CA de la Presqu’île de Guérande Atlantique

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Pays de Guérande

Gentilé : Turballais, Turballaises
Population : 4 734 hab. (2019)
Densité : 255 hab./km²
Superficie : 18,53 km²

Adresse de la mairie : 10 rue de la Fontaine, 44420 La Turballe
Site internet : www.laturballe.fr

Communes limitrophes : Piriac-sur-MerMesquerSaint-MolfGuérande

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département de Loire-Atlantique (44) en Bretagne. Carte du pays historique Nantais en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de La Turballe

L’origine du nom vient vraisemblablement en référence à une auberge isolée autour de laquelle se serait construit un village à la fin du Moyen Âge.

En breton, la commune se nomme An Turball.

Histoire de la commune de La Turballe

Le territoire de La Turballe conserve des traces d’occupation de l’époque préhistorique. Le site de Brandu conserve un tumulus et les vestiges d’un monument mégalithique avec table gravée. Deux fragments d’un grand bloc présentent sur la face cachée des sculpture lapidaires, dont une triple enceinte concentrique scindée par un signe cruciforme.

Des vestiges de l’époque gallo-romaine attestent par ailleurs la pérennisation de l’implantation humaine. D’autre part, des toponymes locaux évoquent l’arrivée des Bretons au Ve siècle, et, durant le Moyen Âge, les moines de l’abbaye de Redon exploitent quelques salines à Pen-Bron et à Trévaly.

Mais l’histoire de La Turballe reste étroitement liée à celle de Guérande, dont il dépend jusqu’au XIXe siècle. En effet, d’abord érigé en paroisse – Trescallan – La Turballe ne devient commune qu’en 1865, grâce au développement de la pêche à la sardine. Avec la construction, de 1857 à 1862, du brise-lame du Tourlandroux, l’ancien hameau de pêcheurs devient alors un port à part entière.

De 1890 à 1893 est construite la grande jetée de Garlahy, afin de protéger la flottille de pêche. En se développant, la nouvelle commune permet de loger les pêcheurs, mais aussi les ouvriers employés dans les conserveries qui s’installent. La desserte de la ville par la ligne de chemin de fer, reliant Guérande et La Roche-Bernard, puis l’essor de l’automobile contribuent au développement d’un tourisme populaire.

Après la Seconde Guerre mondiale, la ville connaît une forte croissance.

La jetée d'Aiguillon à La Turballe dans les années 1900.
La jetée d’Aiguillon à La Turballe dans les années 1900.

Blason de la commune de La Turballe

Blason de la commune de La Turballe.
Blason de la commune de La Turballe.

Description
D’azur à quatre sardines posées en fasce et rangées l’une sur l’autre ; au chef d’azur à cinq mouchetures d’hermine de sable.
Source : wikipedia.org











Situation géographique

Catégories : CommunesLoire-Atlantique