Le Châtellier est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays Rennais dans le Coglais. Elle se situe à 10 km au nord de la ville de Fougères.

Des informations sur Le Châtellier

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Fougères-Vitré
Canton : Val-Couesnon
Intercommunalité : Couesnon Mrches de Bretagne

Pays historique
: Le Pays Rennais
Pays traditionnel : Le Coglais

Gentilé : Castellérois, Castelléroises
Population : 435 hab. (2018)
Densité : 32 hab./km²
Superficie : 13,43 km²

Adresse de la mairie : Le Bourg, 35133 Le Chatellier

Communes limitrophes : PoilleyVillaméeParignéSaint-Germain-en-CoglèsLes Portes du Coglais

Toponymie de Le Châtellier

L’origine du nom vient du latin castellum, « retranchement », « fortification ».

En breton, la commune se nomme Kasteller.

Histoire de la commune Le Châtellier

Dans les bois autour de l’église se trouvent les vestiges d’un retranchement fait de terre et de grosses pierres brutes. Une petite enceinte, tangente intérieurement à la grande, pourrait marquer l’emplacement d’une sorte de donjon. L’endroit aurait été un camp d’observation, occupé par un détachement romain ou par des troupes gallo-romaines. Des objets préhistoriques et des cercueils en calcaire coquillier, d’apparence carolingienne, ont été retrouvés sur ce territoire.
Jusqu’à la Révolution, le centre paroissial, avec la chapelle principale et l’habitation du recteur, se trouve à Mongreffier : c’est la raison pour laquelle ce lieu porte encore le nom de « vieux presbytère ». C’est au village qui a conservé le nom de Batiaillère qu’on peut se souvenir de Raoul II. Baron de Fougères, il est vaincu en 1166 par le roi d’Angleterre qui détruit le château. Après avoir reconstruit son château, Raoul, ne pouvant accepter un tel affront, se met à la tête d’une coalition décidée à se libérer du joug anglais. En 1173, un violent affrontement avec l’armée d’Henri II, composée de mercenaires brabançons, a lieu à quelques kilomètres de Fougères sur la route de Saint-James. Profitant de son succès, Raoul s’avance sur les terres du roi d’Angleterre et brûle les châteaux de Saint-James et du Teilleul.
Il y avait autrefois, au moins jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, de grands étangs dont il ne reste plus que le lits ; ce sont les étangs du Vieux-Moulin, de la Baie, de Guémemard, du Bas-Châtellier, de Loizellière, du Fonteny, de Fretayet de la Hunaudais.
Jusqu’alors, le pays produisait surtout du seigle, du sarrasin, de l’avoine et du chanvre, ainsi qu’un cidre fort estimé. La population, de 1 000 habitants en 1792, n’en compte plus que 710 en 1911 et 507 en 1960.

Le manoir de la Vieuville sur la commune de Le Châtellier au début des années 1900.
Le manoir de la Vieuville sur la commune de Le Châtellier au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé