Saint-Germain-en-Coglès est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se situe en Pays Rennais dans le Coglais. Elle se trouve à 12km au nord-ouest de la ville de Fougères.

Mise à jour le 07/09/2022.

Des informations sur Saint-Germain-en-Coglès

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Fougères-Vitré
Canton : Val-Couesnon
Intercommunalité : Couesnon Marches de Bretagne

Pays historique
: Le Pays Rennais
Pays traditionnel : Le Coglais

Gentilé
: Germanais, Germanaises
Population : 2 062 hab. (2019)
Densité : 64 hab./km²
Superficie : 32,09 km²

Adresse de la mairie
: 1, place de la Mairie, 35133 Saint-Germain-en-Coglès
Site internet : www.saint-germain-en-cogles.com

Communes limitrophes : Les Portes du CoglaisLe ChâtellierParignéLécousseRomagnéSaint-Sauveur-des-LandesMaen-Roch

Toponymie de Saint-Germain-en-Coglès

L’origine du nom vient de saint Germain, évêque d’Auxerre au Ve siècle, et du breton coglez, « nord ».

En breton, la commune se nomme Sant-Jermen-Gougleiz.

Histoire de la commune de Saint-Germain-en-Coglès

De nombreuses haches en bronze du Mont-Baron et les restes de la villa de Marvaise témoignent d’une présence humaine à l’époque préhistorique et gallo-romaine. Saint-Germain-en-Coglès appartient au Coglais, région administrative à l’époque romaine.
Le culte de saint Germain est répandu dans toute la Bretagne en raison de son probable passage en Armorique et de ses missions en Grand-Bretagne. Au XIIe siècle, la paroisse appartient à l’abbaye de Saint-Flortent-de-Saumur avant d’être unie au diocèse de Rennes. Le Bas-Châtellier, Marigny et le bourg sont des terres seigneuriales.
Pendant la Révolution, le district de Fougères considère que les Germanais ont un esprit mauvais et fanatisé. Le recteur Davoine, prêtre constitutionnel, cohabite avec des vicaires réfractaires. N’ayant pas la confiance de ses paroissiens, il est contraint de quitter Saint-Germain-en-Coglès. En 1796, le château de Marigny abrite une rencontre entre le général de Puisaye et plusieurs chefs chouans.
Entre 1794 et 1846, ce bourg de cultivateurs et carriers passe de 2 400 à 2 700 habitants. Dans le domaine du granit, l’entreprise familiale et artisanale devient industrielle. Sur cette terre de légendes, le diable et le bon dieu se croisent près des pierres et des fontaines. Ainsi, aux Couardes, il est dangereux de se trouver sur le chemin de la pierre qui descend boire au ruisseau pendant la nuit de Noël.
Le village a porté le vocable de Saint-Germain-de-Coglais jusqu’au milieu du XIXe siècle.

L'église Saint-Germain d'Auxerre dans le bourg de Saint-Germain-en-Coglès au début des années 1900.
L’église Saint-Germain d’Auxerre dans le bourg de Saint-Germain-en-Coglès au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : CommunesIlle-et-Vilaine