le Vieux-Bourg est une commune des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Cornouaille dans le Pays Fanch. Elle se situe à 28 km au sud-ouest de Saint-Brieuc.

Mise à jour le 21/12/2023.

■ Des informations sur Le Vieux-Bourg

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Saint-Brieuc
Canton : Plélo
Intercommunalité : Saint-Brieuc Armor Agglomération

Pays historique
: La Cornouaille
Pays traditionnel : Le Pays Fanch

Gentilé : Vieux-Bourgeois, Vieux-Bourgeoises
Population : 777 hab. (2020)
Densité : 31 hab./km²
Superficie : 25,13 km²

Adresse de la mairie : 14 Rue du Menhir, 22800 Le Vieux-Bourg
Position : 48.388142 , -3.002279
Altitude : 264 m.

Communes limitrophes : Saint-GildasLe LeslayLe FœilSaint-BihyLe Haut-CorlayCanihuelSaint-Gilles-PligeauxSaint-Connan

Quelques cartes :

Carte de la Bretagne
Vignette Côtes d'Armor
Vignette cantons des Côtes d'Armor
Vignette Cornouaille

■ Toponymie de Le Vieux-Bourg

L’origine du nom vient de la paroisse primitive de Quintin devenue Vieux-Bourg par opposition au Château-Neuf-de-Quintin, destiné à devenir la ville actuelle de Quintin.
En breton, la commune se nomme Bourc’h-Kintin.

■ Histoire de la commune de Le Vieux-Bourg

Le territoire du Vieux-Bourg possède un important ensemble de mégalithes datant de la fin du IVe millénaire av. J.-C. Cette première trace d’occupation néolithique trouve sa continuité avec l’arrivée des Celtes, qui, dès l’âge du cuivre et l’âge du bronze, établissent un culte druidique qui perdure jusqu’à l’arrivée des Bretons aux Ve -VIIe siècles.
Par ailleurs, en 1832, un fils de fermier du Hinguet trouve neuf colliers ou torques celtiques en or massif, enfouis sous un rocher à 20 centimètres du sol. La présence de pierres brûlées et de scories sur le site du cimetière, ainsi que des vestiges d’habitat, attestent une occupation romaine de l’endroit.
C’est au Vieux-Bourg que revient initialement le nom de Quintin, dont il se départit au XVe siècle en devenant Bourg-Quintin puis, au XVIe siècle, Le Vieux-Bourg de Quintin, à mesure que le Château-Neuf-de-Quintin prend de l’importance.
Prolongement oriental de la paroisse bretonne primitive de Pligeau, la paroisse du Vieux-Bourg, avérée en 1569, couvre autrefois 4 567 hectares, et élit sa première municipalité en 1790. Elle compte 1 484 habitants en 1854, soit plus de deux fois sa population actuelle.

Le Menhir Pasquion sur la commune du Vieux-Bourg au début des années 1900.
Le Menhir Pasquion sur la commune du Vieux-Bourg au début des années 1900.

■ Situation géographique

La position de la commune de Le Vieux-Bourg. N’hésitez pas à naviguer sur cette carte pour faire de belles découvertes en Bretagne.

Catégories : CommunesCôtes d'Armor