Miniac-sous-Bécherel est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays de Saint-Malo dans le Pays de Rennes. Elle se situe à 32 km au nord-ouest de la ville de Rennes.

Des informations sur Miniac-sous-Bécherel

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Rennes
Canton : Montauban-de-Bretagne
Intercommunalité : Rennes Métropole

Pays historique
: Le Pays de Saint-Malo
Pays traditionnel : Le Pays de Rennes

Gentillé : Miniacois, Miniacoises
Population : 784 hab. (2018)
Densité : 58 hab./km²
Superficie : 13,55 km²

Adresse de la mairie : 2 Place Constant Gendrot, 35190 Miniac-sous-Bécherel
Site internet : www.mairie-miniac-sous-becherel.fr

Communes limitrophes : BécherelLongaulnayLa BaussaineCardrocLa Chapelle-ChausséeRomilléIrodouërSaint-Pern

Toponymie de Miniac-sous-Bécherel

L’origine du nom vient de l’anthroponyme latin Minius et du suffixe gallo-romain –acum.

En breton, la commune se nomme Minieg-Begerel.

Histoire de la commune de Miniac-sous-Bécherel

La présence de deux menhirs dits « les Roches du Diable » atteste une occupation depuis le Néolithique. L’église de Miniac, placée sous le patronage de saint-Pierre, pourrait, d’après Erwan Vallerie, porter le nom d’un fundus gallo-romain. La voie romaine Rennes – Dinan traverse la commune au lieu-dit L’Échaussée.

La paroisse, relevant de l’abbaye de Saint-Melaine à Rennes, apparaît pour la première fois en 1122. Durant les guerres de Succession, les alentours de Bécherel sont l’objet d’affrontements contre les Anglais, qui occupent la place forte. La période suivante, placée sous la dynastie des Montforts, correspond à un temps de paix et d’échanges commerciaux qui favorisent la construction de nombreux manoirs par des familles roturières nouvellement enrichies et anoblies comme celle de Jehan Laevin en 1431, Georget Mysenz, et Jouhan Nisenz en 1441. La commune de Miniac a conservé un nombre élevé de manoirs isolés dans un paysage bocage : manoirs de Saint-Baud, de La Croix-Courte, de Lessart, du Frêne. Celui de Montifault, aujourd’hui détruit, est le siège de la juridiction de Miniac et dépend encore de la baronnie de Bécherel en 1770. En 1448 il appartient à Jean Pied-de-Vache, en 1611 aux Uroy et plus tard aux Lanjamet.

Du XVe au XVIIIe siècle, le pays de Bécherel est connu pour sa prospérité liée à l’industrie toilière comme en témoignent de nombreuses maisons de marchands toiliers et manoirs déclassés par la suite en fermes. Une lettre patente de Jean V datée de 1535 confirme également la tenue de foires à Miniac. En 1590, lors de la Ligue, les troupes du duc de Mercœur assiègent la ville. Plus tard, la chouannerie n’épargne pas la région. Le déclin de l’industrie toilière, à la fin du XVIIIe siècle, amène la population locale à se tourner vers les activités agricoles et artisanales.

L'église Saint-Pierre dans le bourg de Miniac-sous-Bécherel au début des années 1900.
L’église Saint-Pierre dans le bourg de Miniac-sous-Bécherel au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé