Minihy-Tréguier est une commune du département des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Trégor dans le Grand Trégor. Elle se situe à 20 km à l’est de Lannion.

Des informations sur Minihy-Tréguier

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Lannion
Canton : Tréguier
Intercommunalité : Lannion Trégor Communauté

Pays historique
: Le Trégor
Pays traditionnel : Le Grand Trégor

Gentilé : Minihens, Minihennes
Population : 1 267 hab. (2017)
Densité : 105 hab./km²
Superficie : 12,07 km²

Adresse de la mairie : 15 Rue du Bourg, 22220 Minihy-Tréguier
Site internet : www.minihy-treguier.com

Communes limitrophes : PlouguielTréguierTroguéryLa Roche-JaudyLangoatCoatrévenCamlez

Toponymie de Minihy-Tréguier

L’origine du nom vient du breton minihi, refuge religieux.

En breton, la commune se nomme Ar Vinic’hi.

Histoire de la commune de Minihy-Tréguier

L’origine de la commune est à mettre en relation avec le minihi du monastère de Tréguier. Bénéficiant de privilèges et d’exemptions, le minihi est au Moyen-Âge un lieu d’asile. Ce statut est remis en cause en 1430 par le pape Martin V, qui prétend que le minihi de Tréguier abrite des criminels, et demande au duc de l’abroger ou de le réduire à la seule ville de Tréguier.

Yves de Kermartin, devenu saint Yves et protecteur des pauvres, naît en 1253 sur le territoire de Minihi-Tréguier.

Le bourg s’appelle Minihi-Ploulan-Tréguier sous l’Ancien Régime. En 1790, cette paroisse est séparée de Tréguier par Seyès et devient une commune indépendante. Rattachée jusqu’au Concordat à la cathédrale de Tréguier, elle fait alors de sa chapelle Saint-Yves une église paroissiale. La culture du lin, ressource importante de cette commune, perdure jusqu’aux années 1950.

Le clocher de l'église Saint-Yves à Minihy-Tréguier au début des années 1900.
Le clocher de l’église Saint-Yves à Minihy-Tréguier au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé