Noyal-sur-Brutz est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Nantais dans le Pays de La Mée. Elle se situe à 7 km au nord de la ville de Châteaubriant.

Des informations sur Noyal-sur-Brutz

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Châteaubriant-Ancenis
Canton : Châteaubriant
Intercommunalité : CC de Châteaubriant-Derval

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Pays de La Mée

Gentilé : Noyalais, Noyalaises
Population : 591 hab. (2018)
Densité : 77 hab./km²
Superficie : 7,71 km²

Adresse de la mairie : 1 rue de la Mairie, 44110 Noyal-sur-Brutz
Site internet : www.noyalsurbrutz.fr

Communes limitrophes : FercéVillepotSoudanRougé

Toponymie de Noyal-sur-Brutz

L’origine du nom vient du latin nouilacum, qui désigne de vieilles cellules de défrichement.

En breton, la commune se nomme Noal-ar-Bruz.

Histoire de la commune de Noyal-sur-Brutz

Noyal est un nom assez répandu dans l’Ouest, qui viendrait du gaulois nouioilon et de son synonyme latin nouilacum, qui désigne de vieilles cellules de défrichement. Mais on pense plutôt que le nom de la commune est constitué après le Xe siècle sur l’initiative d’un châtelain.

Les premiers écrits connus datent de 585. Il s’agit de registres paroissiaux où sont consignés les baptêmes jusqu’à 1625. Avant 1790, Noyal, comme ses deux voisines Fercé et Villepôt, appartient au diocèse de Rennes. Lors de la création des départements, les communes sont rattachées à la Loire-Inférieure.

En 1823, des aménagements de limites sont opérés dans les trois communes, non sans quelques désagréments, les nouvelles limites communales ne correspondant pas aux limites paroissiales. L’incident est clos le 12 septembre 1831 par la décision de l’évêque de faire concorder les limites civiles et spirituelles.

Les faits marquants sont liés à la fondation d’un hôpital par le docteur Bonelle à La Tourière. Ce médecin, très connu, exerce pendant près d’un demi-siècle. Quelques temps après sa mort, en 1745, a lieu la translation des reliques en l’église de Noyal. De nombreux miracles, qui attirent les foules, ont alors lieu, mais, devant les excès d’affluence, les processions sont supprimées.

Deux industries extractives tiennent une place importante au XIXe siècle. Il s’agit des ardoisières de La Tourière et surtout des fours à chaux du Mortier, dont le propriétaire offre le terrain pour construire la ligne de chemin de fer.

Le manoir de la Chaussée sur la commune de Noyal-sur-Brutz dans les années 1900.
Le manoir de la Chaussée sur la commune de Noyal-sur-Brutz dans les années 1900.

Blason de la commune de Noyal-sur-Brutz

Blason de la commune de Noyal-sur-Brutz.
Blason de la commune de Noyal-sur-Brutz.

Description
De sinople à la cotice en bande ondée d’argent, accompagnée à senestre en chef d’un arbre arraché d’or et à dextre en pointe d’une croisette du même ; au chef d’argent chargé de trois mouchetures d’hermine de sable.
Source : wikipedia.org










Situation géographique

Catégories : Non classé