Saint-Carreuc est une commune des Côtes d’Armor. Elle se trouve en Pays de Saint-Brieuc dans le Penthièvre. Elle se situe à 15 km au sud de Saint-Brieuc.

Des informations sur Saint-Carreuc

Département : Côtes d’Armor
Arrondissement : Saint-Brieuc
Canton : Plaintel
Intercommunalité : Saint-Brieuc Armor Agglomération

Pays historique
: Le Pays de Saint-Brieuc
Pays traditionnel : Le Penthièvre

Gentilé : Carreucois, Carreucoise
Population : 1 509 hab. (2017)
Densité : 119 hab./km²
Superficie : 12,69 km²

Adresse de la mairie : Place de la Mairie, 22150 Saint-Carreuc
Site internet : www.saint-carreuc.fr

Communes limitrophes : PlédranHénonPlœuc-L’HermitagePlaintel

Toponymie de Saint-Carreuc

L’origine du nom vient du nom du saint dont on trouve des formes variées selon l’époque : Sancti Karoci (1219), Carruci (1235-1237), Quarroco (1268), Karrocum, Careuc, Carreuc et Careu

En breton, la commune se nomme Sant-Kareg.

Histoire de la commune de Saint-Carreuc

Fait rare dans cette région, aucune occupation humaine n’est signalée sur le territoire de Saint-Carreuc avant la fin du haut Moyen Âge, époque à laquelle se constitue une seigneurie dont le propriétaire établit en position dominante un donjon sur motte, cerclé d’une douve et d’un massif infranchissable d’épais épineux.

Saint-Carreuc est le nom donné à un établissement d’Erquy appartenant à l’abbaye de Saint-Aubin-des-Bois, fondée en 1137 par une concession du comte de Lamballe, Geoffroi Botterel II. Avec Plédran, Saint-Carreuc relève de la châtellenie de Moncontour et sa paroisse, de l’évêché de Saint-Brieuc.

Au pied du château du Plessix, le hameau de Saint-Carreuc vit principalement de l’agriculture et de l’élevage, tout en se consacrant à l’exploitation de la forêt.

L’importance de Saint-Carreuc s’affirme avec Jacques Budes et Béatrix de Romillé, seigneurs du Hirel, et leurs descendance. Leur fils aîné, François, né vers 1565, fait son apprentissage dans les armes pendant les guerres d’Italie. À son retour en France, il sert le prince de Dombes en 1597. son frère Charles, né vers 1560, fait échouer l’attaque de Moncontour menée par Mercoeur en août 1593, lequel se venge sur Saint-Carreuc. Charles Budes est capitaine de Moncontour en 1597 puis de Lamballe pour César de Vendôme en 1614. Son fils, Jean-Baptiste Budes (1602-1643), devient l’un des plus célèbres maréchaux de France, après ses victoire sur l’Allemagne.

Érigé en paroisse vers 1619, Saint-Carreuc élit sa première municipalité en 1790. La plupart des terres cultivées ont été gagnées sur la forêt.

Le château de Plessis-Budes sur la commune de Saint-Carreuc au début des années 1900.
Le château de Plessis-Budes sur la commune de Saint-Carreuc au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé