Saint-Georges-de-Gréhaigne est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays de Dol dans le Dolois. Elle se situe à 46 km à l’est de la ville de Saint-Malo.

Des informations sur Saint-Georges-de-Gréhaigne

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Saint-Malo
Canton : Dol-de-Bretagne
Intercommunalité : CC du pays de Dol et de la baie du Mont-Saint-Michel

Pays historique
: Le Pays de Dol
Pays traditionnel : Le Dolois

Gentillé : Gréhaignois, Gréhaignoises
Population : 367 hab. (2018)
Densité : 30 hab./km²
Superficie : 12,15 km²

Adresse de la mairie : 5 Le Bourg, 35610 Saint-Georges-de-Gréhaigne
Site internet : nc

Communes limitrophes : Roz-sur-CouesnonSainsPleine-Fougères

Toponymie de Saint-Georges-de-Gréhaigne

L’origine du nom vient peut-être du breton créen, « colline ».

En breton, la commune se nomme Sant-Jord-Grehan.

Histoire de la commune de Saint-Georges-de-Gréhaigne

L’histoire de la commune est étroitement liée à celle de son prieuré. La paroisse, fondée au début du XIe siècle par les bénédictines de Saint-Georges de Rennes, prend le nom de Saint-Georges-de-Villers, puis de Saint-Georges-de-Hirane, pour devenir Saint-Georges-de-Gréhaigne au XIIIe siècle.

Vers 1030, à la suite de son entrée chez les bénédictines, une sœur d’Alain III, duc de Bretagne, reçoit de sa mère Havoïse un moulin et le terrain situé autour du village de Villers. Ce dernier est donné en 1040 par un seigneur de Montrouault au monastère Saint-Georges de Rennes, qui s’enrichit en 1085 d’un sixième des dîmes de Robert de Moidrey.

L’abbesse du monastère possède le droit de haute, basse et moyenne justice sur Saint-Georges-de-Gréhaigne et représente le recteur, jusqu’à la Révolution. Au XIIe siècle Conan II, duc de Bretagne, donne la juridiction seigneuriale aux religieuses. Les Anglais s’emparent de Pontorson en 1418 et rançonnent les habitants de Saint-Georges.

En 1491, Françoise d’Espinay reconstruit le prieuré, ruiné au XVe siècle, lors de la guerre de succession de Bretagne. Saint-Georges-de-Gréhaigne doit également faire face aux nombreux envahissements de la mer, dont les plus terribles en février 1688 et en janvier 1735, réduisent la population à la mendicité.

Au XIXe siècle, la compagnie des Polders de l’Ouest entreprend la construction de digues et la canalisation du Couesnon, permettant d’augmenter la superficie de la commune en excellentes terres agricoles.

Le bourg et la mairie de Saint-Georges-de-Gréhaigne au début des années 1900.
Le bourg et la mairie de Saint-Georges-de-Gréhaigne au début des années 1900.

Blason de la commune de Saint-Georges-de-Gréhaigne

Blason de la commune de Saint-Georges-de-Gréhaigne.
Blason de la commune de Saint-Georges-de-Gréhaigne.

Description
De sinople à un bourdon de pèlerin d’or, accosté des lettres S et G capitales du même.
Source : wikipedia.org









Situation géographique

Catégories : Non classé