Saint-Grégoire est une commune du département d’Ille-et-Vilaine. Elle se trouve en Pays Rennais dans le Pays de Rennes. Elle se situe à 4 km au nord de la ville de Rennes.

Des informations sur Saint-Grégoire

Département : Ille-et-Vilaine
Arrondissement : Rennes
Canton : Betton
Intercommunalité : Rennes Métropole

Pays historique
: Le Pays Rennais
Pays traditionnel : Le Pays de Rennes

Gentilé : Grégoriens, Grégoriennes
Population : 9 765 hab. (2018)
Densité : 564 hab./km²
Superficie : 17,30 km²

Adresse de la mairie : Rue Châteaubriand, 35760 Saint-Grégoire
Site internet : www.saint-gregoire.fr

Communes limitrophes : La Chapelle-des-FougeretzMelesseBettonRennesMontgermont

Toponymie de Saint-Grégoire

L’origine du nom vient de saint Grégoire le Grand, pape de 590 à 604.

En breton, la commune se nomme Sant-Gregor.

Histoire de la commune de Saint-Grégoire

Les découverte d’un biface en quartzite datant du Paléolithique, de trois haches en pierre polie, d’une série de lames et de grattoirs en silex du Néolithique, d’un torque et d’une épée à langue de carpe de l’âge du bronze, témoignent d’une présence humaine ancienne sur le territoire.
Si son appellation ancienne est bien la Ville Rouge, ce dénominatif peut se justifier par l’importance du nombre des dites gallo-romains, souvent découverts par les agriculteurs lors des labours ; la concentration des fragments de tuiles dans la terre est telle, qu’elle prend une coloration rouge. Domaines fonciers ou villas, Saint-Grégoire compte près d’une dizaine d’établissements appartenant à cette période. Une importante carrière de faluns est exploitée dès le début de notre ère.
Une motte aux dimensions très réduites témoigne de la période médiévale aux Aulnays Gonidec ; peut-être ne s’agit-il là que d’une petite motte affirmant le droit de propriété d’un seigneur installé en un autre lieu. D’après le nécrologue de la cathédrale de Rennes, l’église paroissiale a été donnée au chapitre de Rennes vers le XIe-XIIe siècle par un chevalier nommé Halenaud. Pour se venger de l’insulte que lui avaient infligée les habitants de Saint-Grégoire en refusant de lui payer une rente féodale de froment, en 1456, l’évêque Jacques d’Épinay excommunia la commune.
Pus près de nous, alors que les troupes du débarquement s’apprêtent à entre dans Rennes, des batteries allemandes situées aux abords du lieu-dit Maison-Blanche stoppent l’avancée alliée par un pilonnage intensif. Ce combat, qui fait de nombreuses victimes, dure trois jours, du 1er au 3 août 1944.
Pendant plusieurs décennies, l’activité économique de la commune est en grande partie entretenue par l’activité batelière et les moulins du bourg et de Charbonnière. Puis la proximité de la capitale bretonne assure la relève avec l’implantation de zones commerciales et industrielles.

Le bourg de Saint-Grégoire avec le clocher de l'église au début des années 1900.
Le bourg de Saint-Grégoire avec le clocher de l’église au début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé