Saint-Jean-du-Doigt est une commune du département du Finistère. Elle se trouve à 17 km au nord de la ville de Morlaix dans le pays du Trégor.

Mise à jour le 10/08/2022.

Des informations sur Saint-Jean-du-Doigt

Département : Finistère
Arrondissement : Morlaix
Canton : Plouigneau
Intercommunalité : Morlaix Communauté

Pays historique
: Le Trégor
Pays traditionnel : Le Bas-Trégor

Gentilé
: Saint-Jeannais, Saint-Jeannaises
Population : 655 hab. (fleche verte 2019) – 641 hab. (2017)
Densité : 33 hab./km²
Superficie : 19,81 km²

Adresse de la mairie
: 1 Place Tanguy Prigent, 29630 Saint-Jean-du-Doigt
Site internet
: www.saintjeandudoigt.fr

Communes limitrophes : GuimaëcLanmeurGarlanPlouézoc’hPlougasnou

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du pays historique du Trégor en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Saint-Jean-du-Doigt

L’origine du nom vient de la relique de saint Jean-Baptiste, la première phalange d’un index, conservée dans l’église de la paroisse.
En breton, la commune se nomme Sant-Yann-ar-Biz.

Histoire de la commune de Saint-Jean-du-Doigt

Saint-Jean-du-Doigt, autrefois Traon-Mériadec, vallée de Mériadec, est à l’origine une trève de Plougasnou.

Au début du XVe siècle, l’un de ses habitants y aurait rapporté une relique de saint Jean-Baptiste, un doigt, de Saint-Jean-de-Day en Normandie. Selon la légende, le duc de Bretagne Jean V aurait décidé de faire ériger en ce lieu une église digne d’abriter une telle relique, et la première pierre aurait été posée en 1440.

En 1505, Anne de Bretagne, alors qu’elle accomplit le pèlerinage du Tro Breiz, a recours à la relique pour se faire guérir d’une maladie de l’œil. Guérie et reconnaissante, elle fait un don à l’église, qui est dédiée en 1513. L’édifice donne alors son nom au village.

Après de nombreuses années de procès entre les habitants de Saint-Jean-du-Doigt et ceux de Plougasnou, la commune acquiert son indépendance en 1790, de même que la paroisse, quelques années plus tard.

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, le grand pardon de saint Jean attire entre 10 000 et 12 000 fidèles.

Portail et oratoire de l'église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-du-Doigt.
Portail et oratoire de l’église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-du-Doigt. Carte postale du début des années 1900.

Situation géographique

Catégories : Non classé