Saint-Mars-du-Désert est une commune du département de Loire-Atlantique. Elle se trouve en Pays Nantais dans le Pays de Nantes. Elle se situe à 21 km à l’ouest de la ville d’Ancenis.

Des informations sur Saint-Mars-du-Désert

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Châteaubriant-Ancenis
Canton : Nort-sur-Erdre
Intercommunalité : CC d’Erdre et Gesvres

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Pays de Nantes

Gentilé : Marsiens, Marsiennes
Population : 5 009 hab. (2018)
Densité : 164 hab./km²
Superficie : 30,46 km²

Adresse de la mairie : 1 place Malraux, 44850 Saint-Mars-du-Désert
Site internet : www.saint-mars-du-desert.fr

Communes limitrophes : Petit-MarsLignéLe CellierMauves-sur-LoireCarquefouSucé-sur-Erdre

Toponymie de Saint-Mars-du-Désert

L’origine du nom vient de Mars, dieu romain de la guerre, le mot désert rappelant l’engloutissement des terres cultivables par les eaux de l’Erdre.

En breton, la commune se nomme Sant-Marzh-an-Dezerh.

Histoire de la commune de Saint-Mars-du-Désert

Une occupation gauloise sur les bords du ruisseau de l’Erdre, puis romaine au village de la Pinsonnière sont attestées. À la fin du IVe siècle, les Huns dévastent la localité. Entre 550 et 583, saint Félix, évêque de Nantes, fait construire la chaussée Bardin, qui rend l’Erdre navigable. La rivière dont le niveau monte de 2,5 mètres, envahit alors la forêt de Saint-Mars, la transformant en marais.

Au Xe siècle, l’abbaye de Soissons fonde une communauté religieuse dédiée à saint Médard, qui est à l’origine du bourg actuel. En 1070 s’installe le premier seigneur de la commune, Gosselin de Mars. La forêt disparue réapparaît un moment, puis disparaît définitivement.

Pendant la Révolution, la chouannerie, très active sur le territoire de Saint-Mars, a pour principal Esprit Blandin, récompensé d’un fusil d’honneur par Louis XVIII sous la Restauration. Le 12 août 1795, la population locale extermine un détachement de républicains au village de La Cerisaie.

Julienne David (vers 1773-1843), née à Saint-Mars, sert alors la cause royaliste, avant de s(engager, déguisée en homme, comme corsaire sous le nom de Jacques David. Revenue en France après avoir été faite prisonnière par les Anglais, elle est employée par des religieuses sous le nom de frère Arsène. Elle travaille ensuite successivement comme jardinier, roulier, puis garçon d’écurie.

Diverses constructions, parmi lesquelles l’église, la mairie et l’école, voient le jour de 1849 à 1852 sous l’impulsion d’Adolphe de Cadran.

Le château des Yonnières à Saint-Mars-du-Désert dans les années 1900.
Le château des Yonnières à Saint-Mars-du-Désert dans les années 1900.

Blason de la commune de Saint-Mars-du-Désert

Blason de la commune de Saint-Mars-du-Désert.
Blason de la commune de Saint-Mars-du-Désert.

Description
D’azur à trois cylindres horaires (clepsydres) d’or.
Source : wikipedia.org












Situation géographique

Catégories : Non classé