Saint-Pol-de-Léon est une commune littorale du département du Finistère. Capitale du pays historique du Léon, elle se trouve à 20 km au nord-ouest de la ville de Morlaix.

Mise à jour le 09/08/2022.

Des informations sur Saint-Pol-de-Léon

Département : Finistère
Arrondissement : Morlaix
Canton : Saint-Pol-de-Léon
Intercommunalité : CC Haut-Léon Communauté

Pays historique
: Le Léon
Pays traditionnel : Le Haut-Léon

Gentilé
: Saint-Politains, Saint-Politaines.
Population : 6 709 hab. (fleche verte 2019) – 6 596 hab. (2017)
Densité : 292 hab./km²
Superficie : 23 km²

Adresse de la mairie :
Place de l’Évêché, 29250 Saint-Pol-de-Léon
Site internet
: www.saintpoldeleon.fr

Communes limitrophes : Roscoff PlouénanPlougoulmSantec

Quelques cartes
Carte de la Bretagne Carte du département du Finistère (29) en Bretagne. Carte du département du pays historique du Léon en Bretagne.
fleche verte Voir toutes les cartes.

Toponymie de Saint-Pol-de-Léon

L’origine du nom vient de saint Paul-Aurélien. Léon vient soit du dieu gaulois Lug, soit du latin legio, légion, en souvenir de troupes romaines qui défendaient la ville.
En breton, la commune se nomme Kastell-Paol.

Histoire de la commune de Saint-Pol-de-Léon

Si le nom de Léon que porta, semble-t-il , primitivement la ville, avant d’être celui de pagus dont elle est le chef-lieu, implique la présence de troupes romaines, la pauvreté des découvertes archéologiques faites sur le site ne permet pas d’affirmer en l’état actuel des fouilles l’existence d’un castellum à la fin de l’époque romaine.

Néanmoins, le nom breton de Kastell-Paol que porte la ville, nom qui était déjà en usage au IXe siècle, et la description qu’en fait en 884 Wrmonoc dans la Vie de saint Paul-Aurélien confirment la présence d’un site fortifié comportant de forts remparts en terre, en partie remplacés au temps de Wrmonoc par un rempart en pierre. C’est dans ce castellum à l’abandon que saint Paul-Aurélien devait établir son monastère qui allait devenir le siège de l’évêché de Léon, lequel comprenait les pays d’Ac’h et de Léon.

Autour de la cathédrale devait naître une circonscription paroissiale appelé Minihi-Paol, ou territoire monastique de Paul, divisée en sept trèves.

La ville eut à subir les assauts des Normands, mais ce serait Henri II Plantagenêt qui aurait en 1175 fait raser la place. La vicomté de Léon est démembrée, et Saint-Pol fait dès lors partie de la châtellenie de Lesneven.

En partie brûlée pendant la guerre de Cent Ans, la ville est pillée en 1592 durant les guerres de la Ligue par La Fontenelle. Saint-Pol-de-Léon ne cesse de participer aux luttes religieuses jusqu’au XVIIIe siècle.

Pendant la Restauration, le vicaire du dernier évêque reçoit un diocèse du Finistère. Le clergé léonard rétabli son influence géographique et temporel. L’importance de la foi religieuse pose des problèmes dans l’évolution sociale du XXe siècle.

Aujourd’hui, les mentalités ont évolué. L’agriculture tient une place importante dans l’économie locale. Un centre de recherche améliore la production, et la commercialisation a progressé. Le tourisme se développe et participe à la renommée du Léon.

La rue Corre dans le bourg de Saint-Pol-de-Léon avec la cathédrale au début des années 1900.
La rue Corre dans le bourg de Saint-Pol-de-Léon avec la cathédrale Saint-Paul-Aurélien. Carte postale du début des années 1900.

Blason de la commune de Saint-Pol-de-Léon

Blason de la commune de Saint-Pol-de-Léon.
Blason de la commune de Saint-Pol-de-Léon.

Description
Parti, au premier d’or au lion morné de sable tenant une crosse épiscopale de gueules, au second d’hermine au sanglier rampant de sable allumé et défendu d’argent accolé d’une couronné d’or soutenant au canton dextre une tour de gueules donjonnée de trois tourelles.
Source : wikipedia.org




Situation géographique

Catégories : Finistère