Vair-sur-Loire est une commune nouvelle du département de Loire-Atlantique. Elle se situe en pays Nantais dans le pays d’Ancenis. Elle est limitrophe avec la ville d’Ancenis.

Mise à jour le 07/09/2022.

Des informations sur Vair-sur-Loire

Département : Loire-Atlantique
Arrondissement : Châteaubriant-Ancenis
Canton : Ancenis
Intercommunalité : CC du Pays d’Ancenis

Pays historique
: Le Pays Nantais
Pays traditionnel : Le Pays d’Ancenis

Gentilé
: Vairlois, Vairloises
Population : 4 764 hab. (2019)
Densité : 92 hab./km²
Superficie : 51,73 km²

Adresse de la mairie
: 4, rue de la Boule d’Or, 44150 Vair-sur-Loire
Site internet : NC

Communes limitrophes : Ancenis-Saint-Géréon – La Roche-BlancheLoireauxence

Toponymie de Vair-sur-Loire

La commune de Vair-sur-Loire est une commune nouvelle du département de Loire-Atlantique. Sa création date du 1er janvier 2016, elle regroupe les anciennes communes d’Anetz et Saint-Herblon.

Toponymie d’Anetz

L’origine du nom est inconnue.

En breton, la commune se nomme Arned.

Toponymie de Saint-Herblon

L’origine du nom vient de saint Hermeland, mort en 720, est un noble devenu moine.

En breton, la commune se nomme Sant-Ervlon-ar-Roz.

Histoire des communes de Vair-sur-Loire

Histoire de la commune d’Anetz

La découverte d’outillages et de mégalithes atteste l’occupation d’Anetz dès le Néolithique. De plus, le bourg est construit sur un ancien site gallo-romain. Le nom Arnet est mentionné pour la première fois sur un document du XIIe siècle avec comme fief principal Le Plessis de Vair, cité en 1140.
La famille de Cornulier s’installe au Plessis de Vair en 1664. Claude de Cornulier est conseiller de Louis XIV et président du parlement de Bretagne. De comté en 1653, le fief devient marquisat en 1683. À la Révolution, la commune est très marquée par les guerres de Vendée.

Histoire de la commune de Saint-Herblon

L’origine de la commune remonte à une époque très reculée, comme l’attestent les vestiges de la préhistoire, des époques gallo-romaines et mérovingiennes. Les invasions vikings, qui remontent la Loire au IXe et au Xe siècles, obligent les habitants à se réfugier dans et autour de la motte féodale de Château Fromont.
La châtellenie de ce dernier appartient, en 1116, à Olivier de Château Fromont et en 1380, à Pierre d’Avoir, Chambellan du roi Charles V. Le manoir du Pont-Neuf st construit au XVe siècle et remanié vers les XVIIe et XVIIIe siècles. En 1793, Saint-Herblon est baptisé Belle Vue, nom qu’il perd à la Restauration. René-Guy Cadou, jeune instituteur et poète, exerce à l’école communale au cour du premier trimestre 1943. Une rue de Saint-Herblon porte son nom.

Situation géographique

Catégories : CommunesLoire-Atlantique